logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

As-tu lu ça?

Officiellement, c’est encore l’été, mais ce n’est pas un scoop, il tire à sa fin (snif)… En avez-vous bien profité jusqu’ici? Tellement que vous n’avez pas eu le temps de passer nous voir sur MitsouMagazine.com? On vous pardonne! Voici ce que vous avez peut-être manqué…

Mon équipe et moi, on vous suggère justement des lectures pour vous évader, puis des articles que vous avez peut-être ratés sur MitsouMagazine.com. Passez un beau mois de juin!

Des recettes à essayer

Des petits fruits, du yogourt et hop, au congélo. Écorces de yogourt glacées (TikTok made me do it!).

Profitez de l’apogée des tomates! Salade gourmande façon panzanella.

Un classique d’enfance revisité. Dessert magique aux framboises.

Pour faire changement du gaspacho. Soupe froide espagnole.

Les marchés en débordent encore. 7 desserts exquis pour profiter des petit fruits.

De quoi préparer vos prochaines vacances

Barbie frénésie. Si vous êtes de passage dans la Grosse Pomme et avez envie de continuer à surfer sur la vague de l’excellent film de Greta Gerwig. La vie en rose à Manhattan.

Votre prochaine destination? Notre fidèle collaborateur a adoré. 10 raisons de visiter Marseille.

Dans la catégorie insolite. Notre rédactrice en chef se sacrifie pour la cause. Je me suis fait masser par un robot (et j’ai bavé!)

Un petit luxe à s’offrir. En amoureux, ou en solo! Se délecter au Manoir Hovey.

Où manger et faire la fête? Mitsou vous partage les endroits qu’elle aime fréquenter. Les nouveaux restos pour faire la fête à Griffintown et dans le Vieux.

Pour étirer les soirées. Et profiter de l’été indien… 12 terrasses à visiter cet été.

Mitsou dans un film. Et pas avec n’importe qui. En tournage avec Michel Courtemanche et Thierry Lhermitte.

Apprendre à s’aimer. Des pistes pour y arriver. Comment faire la paix avec son corps?

Des bonnes adresses pour se sucrer le bec. Les crèmeries nous accueillent pour quelques semaines encore! La saison de la crème glacée est ouverte.

Itsi bitsi, petit bikini. Qui dit fin d’été dit soldes! Chauds, les maillots!

Canettes coquettes. Parce qu’on n’a pas toujours envie de jouer aux mixologues. Les nouveaux prêts-à-boire de l’été.

Prendre soin de pitou et minou. Des conseils pour divertir – Mon chat s’ennuie! – ou pour éduquer – Comment enseigner la marche en laisse à son chien.

Des ados se confient. Sur leurs titres préférés, et Mitsou partage ses adresses incontournables à New York. On se plonge dans l’univers des mangas.

La curiosité, ça se développe. Et pas juste à l’école. 5 trucs pour intéresser les jeunes aux sciences.

On lit quoi cet été?

Sur la chaise longue, le balcon ou au chalet, on ne se lasse pas de plonger dans l’univers d’auteurs d’ici ou d’ailleurs.

Les choix de Caroline

Notre rédactrice en chef, Caroline Fortin, vit entourée de piles de livres qu’elle tente de faire descendre.

La version qui n’intéresse personne, d’Emmanuelle Pierrot

Sacha a un meilleur ami depuis toujours, Tom. Sacha et Tom font tout ensemble, le party, déconner, subsister, dormir en cuiller. Et, à 18 ans, partir ensemble au Yukon pour l’aventure, et pour s’émanciper de leurs familles dysfonctionnelles. À Dawson City, ils se fabriquent une nouvelle vie. Adoptent une chienne-louve, Luna, personnage intégrant de ce roman, dont Sacha finit par s’occuper seule, avec patience et amour. Puis, le vent tourne. Comme l’autrice l’écrit en préface: «Et un jour, le village n’a plus voulu de moi. Il m’a attrapée, broyée, et il m’a recrachée. J’étais presque morte, et facile à tuer. Mais personne ne m’a tuée. Même pas moi, j’ai échoué.»

Comme le titre le laisse entendre, il y a deux versions à cette histoire. Celle que les autres à Dawson croient et colportent, et celle que Sacha a vécue, qui donne froid dans le dos. Mais le roman coup de poing d’Emmanuelle Pierrot, son tout premier, n’est pas fait de noirceur pour autant. Il nous transporte dans la froideur magnifique du Yukon comme si on y était, il est traversé de fulgurances, il est écrit d’une manière qui captive. Et il fait partie de ceux qui restent en tête longtemps. À découvrir en librairie le 11 septembre.

Les choix de Ludivine

Ludivine Lavenant, superviseure musicale chez Ray-On, fait partie d’un club de lecture depuis quelques années. Elle en dévore, des pages!

Le Paradis blanc, de Kristin Hannah

Voici un voyage littéraire saisissant à travers les paysages spectaculaires de l’Alaska, et les profondeurs complexes de l’âme humaine.

On y suit la famille Allbright: Ernt, Cora et leur fille Leni, qui décident de se retirer du monde et d’entamer un nouveau chapitre dans les terres sauvages de l’Alaska. La rudesse du climat et les défis du mode de vie en autarcie les poussent au-delà de leurs limites.

Les démons intérieurs du père sont de plus en plus apparents et imprévisibles. Leni, quant à elle, grandit dans un environnement tumultueux, cherchant désespérément un équilibre entre son amour inconditionnel pour sa famille et la nécessité de se libérer de la violence qui les entoure.

L’écriture de Kristin Hannah est à la fois immersive et poétique. Elle réussit à saisir la beauté brute et impitoyable de l’Alaska, créant un décor presque palpable qui devient un personnage à part entière. Son attention aux détails et sa capacité à transmettre les émotions complexes des personnages permettent aux lecteurs de s’immerger complètements dans leur monde. Elle parvient à créer des personnages authentiques et nuancés qui aident le lecteur à ressentir leur douleur, leurs espoirs et leur désir tout au long de ce voyage.

Les thèmes abordés dans Le Paradis blanc sont universels et intemporels. L’amour familial, la lutte contre ses démons intérieurs, la résilience et la recherche de soi sont autant de fils conducteurs qui se tissent tout au long du récit.

Bref, une exploration émotionnelle et visuelle qui offre une expérience de lecture mémorable. Une histoire intime avec une profondeur et une sensibilité rares. Si vous êtes à la recherche d’un roman qui vous fera rire, pleurer et réfléchir longtemps après avoir tournée la dernière page, Le Paradis blanc, que j’ai lu dans sa version originale sous le titre de The Great Alone, est un choix incontournable.

Le choix de Mitsou… et Michel Tremblay

Mitsou Gélinas et Michel Tremblay lors de la levée de fonds du CEAD.

Michel Tremblay était l’invité spécial de la levée de fonds de la Fondation du CEAD, tenue sur le toit des bureaux du Centre des auteurs dramatiques. Lors de cette superbe soirée de fin d’été animée par Rebecca Deraspe, les auteurs de la relève ont pu lui poser quelques questions. Marie-Claude Verdier, gagnante du prix Michel-Tremblay 2022 avec la pièce de science-fiction Seeker, nous a rappelé que bien avant d’écrire Les belles-sœurs, Michel Tremblay se destinait à l’écriture fantastique et à la science-fiction, qu’il adorait. Michel Tremblay a publié Contes pour buveurs attardés en 1966 puis La cité dans l’œuf en 1969, le premier livre fantastique contemporain québécois. Cette fantastique expédition commence avec un œuf bizarre qu’un adolescent hérite de son père. Il réussit à y pénétrer et découvre une cité fabuleuse peuplée de femmes en métal, de nains inquiets, de monstres triangulaires! Ça vous donne envie de les lire? Moi oui!

À venir sur Mitsou Magazine

Quel plaisir d’avoir lu en avant-première la nouvelle biographie de Louise Portal écrite par Samuel Larochelle, l’auteur de J’ai échappé mon cœur dans ta bouche et Parce que tout me ramène à toi. Louise Portal : Aimer, incarner, écrire sort le 20 septembre et j’aurai la chance de l’interviewer pour Mitsou Magazine. C’est un rendez-vous que je vous lance dans quelques semaines sur ces pages!

Bonnes lectures!

Nous vous proposons

Du même auteur

As-tu lu ça?