logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Dominic Lachance

J’ai rajeuni d’un an!

Deux jours avant mon anniversaire, alors que ma mère fêtait ses cinq ans de rémission et que nous la félicitions d’être aussi rayonnante à 80 ans, je lui ai lancé:

— Moi aussi, je ne suis pas pire pour une fille qui va avoir 53 ans!»

Elle a froncé les sourcils et m’a dit…

— Tu vas avoir 52, pas 53!

— Ben non maman! Je vais avoir 53 ans.

— Ma fille, tu es née en 70, ce qui fait que tu vas avoir 52!

Sais pas pourquoi, mais depuis les derniers mois, je m’étais résolue à comptabiliser ainsi la somme de mes années. J’ai peut-être eu quelques soucis qui m’ont fait me sentir un peu ratatinée de l’intérieur, déduisant que j’allais avoir plus que le chiffre réel, qui est d’ailleurs indiqué sur Wikipédia (j’aurais pu vérifier!)! Ce jour-là, ma mère m’a offert une cure de jouvence en quelques secondes. Depuis, c’est fou comme je me sens revigorée. Tellement que je me suis lancée la veille de ma fête dans un ménage complet de la cuisine du bureau pour faire une surprise à ma gang!

Je crois qu’un anniversaire est une excellente période pour faire un compte rendu de son parcours, se permettre des ajustements, imaginer des bonifications et mettre la suite en place. Un peu comme on le fait en affaires avec le bilan d’une société.

Je viens d’ailleurs de terminer la rédaction d’un de ces bilans pour l’une de nos entreprises. J’en discutais avec mon beau-fils Parham qui a aussi présenté le sien devant ses patrons et collègues. Je lui ai demandé comment il se préparait pour ce type d’exercice. Après m’avoir parlé de sa méthode, de la mémorisation et de la révision du contenu juste avant l’heure fatidique, il m’a aussi dit que depuis quelques années, il ajoutait en introduction quelques détails importants de sa vie personnelle, pour donner de la perspective à son parcours professionnel. Que cela soit une histoire marquante, une réalisation, un mariage ou une naissance. Nommer ces points saillants permet de discuter de questions fondamentales: pourquoi on fait notre travail et comment on a envie d’évoluer avec lui. Depuis que Parham a commencé à ajouter ces notes à ses présentations, le reste de l’équipe a elle aussi fait de même et les réunions sont pas mal moins ennuyantes!

Je trouve que de se poser la question en cette rentrée importante de 2022, qui est pour plusieurs une transition entre le télétravail et le présentiel, peut y donner une saveur plus intime et nous aider à définir notre propre mission. Et quand on a assez d’années au compteur (comme moi!) On peut s’amuser à boucler quelques histoires personnelles.

Par exemple, l’année dernière, j’ai pris une pause de la radio pour écrire un livre avec mes sœurs (qui sortira le 19 octobre prochain). Par la suite, je suis revenue à temps plein au bureau, celui des entreprises que j’ai fondées avec mes partenaires. J’ai eu la chance de développer notre offre concernant deux aspects importants de la création cinématographique et télévisuelle: la postproduction et les services musicaux.

Ray-On, la petite dernière des entreprises dans laquelle j’ai mis beaucoup d’amour, offre des services reliés à la musique pour image. Ceci comprend la représentation de compositeurs et aussi la recherche musicale, la libération de droits. Notre catalogue de chansons d’ici est une grande fierté pour moi.

Le parallèle avec mon histoire et surtout, la raison pour laquelle j’y suis si attachée est bien simple. C’est justement la production de musique à l’image qui m’a permis de faire la transition entre ma carrière de chanteuse et celle d’entrepreneure. Alors que même après avoir eu plusieurs hits au palmarès, je n’arrivais plus à payer mon loyer avec mes disques (moment difficile s’il en est un!) nous avons créé une boite de création de musique pour film, téléséries et pub qui nous a permis d’avoir un revenu stable et éventuellement, de fonder une famille.

J’ai vécu un grand changement de vie, certes, mais qui ne m’éloignait pas de ce que j’aimais le plus au monde, la musique. C’est exactement ce que j’ai le privilège de permettre à des compositeurs que nous représentons en ce moment. Une avenue différente pour vivre de leur art, de leur passion. Et si je n’ai pas eu la chance de garder les droits sur les œuvres qui m’ont fait connaître, je peux contribuer à aider des artistes à conserver les leurs. Je vous le confirme, promouvoir des créateurs québécois et leur offrir la possibilité qu’on appose leur chanson sur une scène de télésérie canadienne ou américaine est une excellente raison de se lever le matin!

Et comme il n’y a «rien qui n’arrive pour rien», les mélodies que j’ai chantées dans les années 80 et 90 me permettent de me connecter aux autres de façon vraiment originale. Ces chansons mettent de l’humour dans ma vie professionnelle et me permettent de tisser des liens émotifs avec les gens. Je me suis retrouvée avec un chauffeur de taxi pakistanais à Toronto qui avait les larmes aux yeux de m’avoir reconnue. Je suis l’un de ses premiers liens avec la culture canadienne quand il est arrivé ici. Pensez-vous que je n’étais pas émue aussi? La même journée, un éditeur présent à la Canadian Music Week me racontait qu’il était là le soir où j’ai présenté mon premier lip sync. Ces souvenirs sont mes petits plaisirs, mais ils sont aussi un bon outil pour briser la glace quand j’appelle un client que je ne connais pas pour offrir nos services et que je suis un peu pétrifiée.

Tout cela pour dire que même si vous n’avez pas de hit sur lequel faire des jokes pour détendre l’atmosphère quand vous appelez un tout nouveau client ou que vous demandez une faveur à un fournisseur (du genre « je te promets que je vais aller chanter Bye Bye dans ton party de Noël), il y a toujours une expérience personnelle que vous pouvez sortir de votre sac pour offrir un peu d’humanité dans le travail que vous servez. Que la machine à café n’est pas là que pour rassembler les gens autour d’un ragot ou que la salle de présentation n’est pas faite que pour présenter des colonnes de chiffres ou des slides marketing. On peut mettre sa touche en y saupoudrant son expérience.

Je fais tout cela pour…

Que l’on fasse ce dont on a toujours rêvé ou que notre parcours ait changé de trajectoire avec les aléas de la vie, il reste que l’on doit continuer à se motiver pour avancer. Si notre histoire, sans emmerder les collègues pendant toute l’heure du lunch, devenait une occasion de rendre le bureau plus humain et nos relations plus vraies? Si nos introductions de courriels étaient parfois un peu plus senties afin de rejoindre le cœur de l’interlocuteur? Si les moments les plus éprouvants de notre parcours devenaient un jour la perspective de laquelle tirer les plus grands apprentissages? Je vous souhaite que malgré la tourmente du retour, du stress imposé par les déplacements, des exigences des patrons, des pépins financiers ou de la gestion impossible des horaires, de ne pas vous oublier dans le détour. Et n’oubliez pas de partager l’humain en vous, de vous approprier vos hits autant que vos flops, car les événements marquants qui vous ont emmenés là où vous êtes aujourd’hui sont la richesse de votre apport.

Bonne rentrée!

 

On a créé un concept de balado sur OHdio. Si vous ne l’avez pas écouté, je vous invite à le faire ici!

On y met toute sa belle Énergie!

Les changements de saison sont aussi un moment idéal pour entreprendre ses journées du bon pied. Si vous avez envie d’ajouter un peu d’activité physique dans votre quotidien, nous avons une belle nouvelle à vous annoncer: un partenariat avec Énergie Cardio et Mitsou Magazine!

On jase de cybersécurité

Si vous êtes parents et que la sécurité en ligne de vos enfants vous préoccupe, vous ne voulez certainement pas manquer le Facebook Live que je ferai avec Claudelle Alexis, ambassadrice TELUS Averti et Marie-Claude Gauthier, enseignante et consultante. On va jaser de cybersécurité, de citoyenneté numérique, de cyberintimidation et d’autres vulnérabilités qui peuvent menacer les jeunes. On va vous donner des trucs et aussi des outils gratuits pour aider petits et grands à rester en sécurité sur le Web. On se donne rendez-vous le 22 septembre à 19h!

Les vacances sont finies, mais…

On peut déjà se planifier une petite escapade d’un week-end! Que vous ayez envie d’un bain de foule à Manhattan ou encore d’une balade historique à Newport dans le Rhode Island, visitez la section Sorties pour vous inspirer. J’ai aussi envie de vous dire que septembre est le mois idéal pour faire la tournée des vignobles et faire des photos magnifiques. Enfin, si vos ados sont fan de mangas et de culture asiatique, je vous ai préparé une tournée des boutiques les plus cool (et parfois underground) de Manhattan. J’ai hâte de vous présenter ça!

Du même auteur

J’ai rajeuni d’un an!