logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Le cerveau de maman et les pleurs de bébé

Vous êtes enceinte et vous êtes LA personne qui est décrite dans votre entourage comme une méga dormeuse. Ressentir un tremblement de terre pendant la nuit au point de se réveiller? Nope. Ronfler profondément, peu importe le niveau de bruit ou d’activité autour de vous? Yep! Bref, pour vous, lorsque c’est l’heure du dodo, c’est du sérieux. En apprenant que vous attendiez votre bébé, peut-être avez-vous fait la paix avec le fait que vous alliez sacrifier une partie de vos nuits pour lui. Il n’en demeure pas moins que vous vous demandez peut-être si vous entendrez toujours votre bébé pleurer quand vous dormirez? Est-ce que ce sera le cas même lorsque vous serez vraiiiiment très profondément endormie? Certaines mamans vous ont peut-être déjà raconté que lorsque leurs enfants ont pleuré, un certain système d’alarme tout spécial s’est activé et qu’il les réveillait même presque avant d’entendre un petit chignement.

Vous savez quoi? Elles ont raison!

Une étude faite auprès de mamans souris a démontré que leur cerveau traitait différemment les bruits de leurs souriceaux après avoir reçu une injection d’ocytocine. En effet, elles arrivaient à mieux reconnaître et répondre à leurs pleurs. Comme si cette hormone aidait les mamans à augmenter le niveau de sensibilité quant aux besoins de leurs bébés. Il faut savoir que l’ocytocine est une hormone qui joue un rôle important tant pendant l’accouchement que l’allaitement chez les femmes, et c’est là que l’étude nous renseigne sur votre sommeil!

Selon le chercheur principal de l’étude, Robert Froemke, l’ocytocine amplifiera la façon dont votre cortex auditif interprètera les pleurs de VOTRE bébé tout comme ce fut le cas des mamans souris. Résultat? Peu importe votre stade de sommeil, dès que votre bébé vous interpellera vous ressentirez très clairement un sentiment d’urgence. Cette réaction physiologique en vous vous permettra alors d’offrir une réponse rapide et fiable pour favoriser le lien d’attachement de votre bébé. Au fil du temps, vous apprendrez également ce que les pleurs veulent dire et comment y répondre de façon adaptée.

Bref, on voit bien comment biologiquement maman et bébé sont imbriqués l’un à l’autre.

Les papas dans tout ça?

Même si des changements physiologiques sont observés chez les pères lorsqu’ils le deviennent, certaines études démontrent que l’augmentation hormonale vécue par les femmes les amène à réagir plus fortement aux pleurs du bébé que les hommes. Il n’est donc pas anormal si votre conjoint arrive lui à rester profondément endormi pendant la nuit.

Messieurs, cela ne veut pas dire que ce n’est qu’à la maman de se réveiller vu que c’est biologiquement programmé pour elle. En allant auprès de votre bébé, vous permettez non seulement à maman d’avoir un peu plus de repos, mais vous apprendrez également à découvrir quels sont les besoins de votre bébé et à décoder ses pleurs. Bref, c’est une histoire d’équipe.

Le cerveau de maman et les pleurs de bébé