logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Souffrez-vous de burnout d’inquiétude?

À titre de rédactrice en chef de Mitsou Magazine, je reçois des dizaines de communiqués chaque jour. Très souvent, je les ouvre avec empressement, emballée à l’idée de découvrir des nouveautés. Il y en a toutefois quelques-uns que j’ouvre en cliquant ma souris tout doucement avec le bout du doigt parce que je doute que leur contenu sera frappant et pourrait m’exploser au visage.

J’en ai reçu un de ceux-là la semaine dernière. Envoyé par Delamere Health, il était intitulé « Worry burnout’ what is it and how can you overcome it. » Éternelle inquiète, je me suis sentie d’emblée interpellée, mais je dois vous avouer j’avais aussi beaucoup peur que ma lecture mette des mots sur mes maux. J’avais un peu raison et c’est pourquoi j’ai décidé de vous écrire sur le sujet aujourd’hui.

QU’EST-CE QUE LE BURNOUT D’INQUIÉTUDE

Le burnout d’inquiétude (worry burnout en anglais) est un terme qui décrit un état d’épuisement émotif causé par une grande inquiétude. Il survient souvent après une période prolongée de stress émotionnel, physique et mental, par exemple, une pandémie! Outre un certain virus, l’augmentation du coût de la vie, les nouvelles politiques, la maladie d’un proche ou les difficultés vécues par un enfant sont toutes des sources d’inquiétudes de choses hors de notre contrôle qui peuvent mener à cette condition.

COMMENT RECONNAÎTRE LE BURNOUT D’INQUIÉTUDE

S’inquiéter continuellement peut nuire à la santé émotionnelle comme à la santé physique et affecter négativement notre vie quotidienne, nos relations et notre carrière. Il est normal, comme être humain, de s’inquiéter, il faut tirer la sonnette d’alarme lorsque l’on observe l’un de ces signes qui laissent deviner que nous sommes submergés par le sentiment d’inquiétude.

Une plus grande anxiété

Nous sommes tous anxieux de temps à autre, mais ce qui caractérise le burnout d’inquiétude c’est que le sentiment d’inquiétude ne nous quitte jamais, même en l’absence de situations stressantes.

Être démotivé

Que leur source d’inquiétude soit d’ordre personnel ou mondial, les gens qui souffrent de burnout d’inquiétude peuvent se sentir isolés socialement et se déconnecter de leur famille et de leurs amis. Ils peuvent refuser de participer à des événements sociaux ou encore ignorer les autres qui entrent en contact avec eux. 

Éviter les nouvelles

Certaines personnes qui frôlent le burnout d’inquiétude ou en souffrent évitent de lire ou de regarder les bulletins d’information, car elles se sentent rapidement dépassées par les nouvelles négatives. D’autres au contraire deviennent obsédés par l’actualité et celle-ci prend une place démesurée dans leur quotidien.

Shutterstock

Se sentir épuisé

À surveiller également, les signes d’épuisement émotionnel et physique comme un manque d’énergie et le sentiment d’être vidés émotionnellement. Un signe courant de l’épuisement est le manque de motivation pour se lever du lit le matin ou encore une plus grande difficulté à vaquer à ses occupations quotidiennes.

Sensibilité et irritabilité

Un comportement agressif est aussi un indicateur courant du burnout d’inquiétude. Plus irritables, ceux qui en souffrent peuvent avoir une plus grande sensibilité et être plus agressifs envers leur famille, leurs amis et leurs collègues.

Nous ressentons tous des émotions négatives au quotidien, mais il est important de reconnaître lorsque ces sentiments deviennent inhabituels. Plus on absorbe d’émotions négatives, plus nos pensées s’obscurcissent et il faut pouvoir arrêter cette spirale avant qu’elle nous aspire.

COMMENT SURMONTER LE BURNOUT D’INQUIÉTUDE

S’il n’est pas traité, le burnout d’inquiétude peut affecter à la fois notre santé mentale et notre santé physique. Bien qu’on ne puisse éliminer complètement l’inquiétude, il existe des méthodes pour aider à gérer son stress et ses inquiétudes.

La méditation

La méditation a de nombreux bienfaits sur la santé et c’est une manière très efficace de diminuer le stress, de réduire l’anxiété et d’améliorer son bien-être mental. Elle permet d’activer la réponse naturelle de relaxation de notre corps au stress laquelle ralentit notre rythme cardiaque, diminue notre pression sanguine et équilibre notre pensée et notre corps.

L’écriture

Selon une étude publiée dans le British Journal of Health Psychology, écrire peut aider à booster les émotions positives et à réduire l’inquiétude et l’anxiété. Prendre 20 minutes par jour pour écrire nos expériences positives peut améliorer notre santé physique et psychologique. L’objectif est de trouver le positif dans les situations stressantes et de réduire le stress, la tension et la colère accumulée. Commencez par écrire ce qui vous inquiète et ensuite le positif que vous pouvez tirer de cette expérience.

L’activité physique

L’activité physique peut aider à réduire l’inquiétude et avoir une influence colossale sur le bien-être mental et physique. Faire régulièrement de l’exercice, même si ce n’est que 10 minutes par jour, peut aider les personnes qui souffrent de burnout d’inquiétude. Lorsque l’on fait de l’exercice, on respire plus profondément ce qui lance un message de détente au corps. Une activité cardiovasculaire comme une marche de 20 à 30 minutes plusieurs fois par semaine peut améliorer le sommeil, augmenter le niveau d’énergie et déclencher la sécrétion d’endorphine, une hormone qui contribue à la réduction du stress. Le jardinage, les circuits d’entraînement, le Pilates, le yoga et le tennis sont tous d’excellentes activités pour aider à surmonter le burnout d’inquiétude.

Parler de ses inquiétudes

Il a été prouvé que les interactions sociales avec la famille et les amis jouent un rôle crucial dans notre fonctionnement quotidien. Parler de ses inquiétudes avec ses proches peut non seulement nous aider à les extérioriser, cela peut permettre de les désamorcer. C’est un exercice que je fais régulièrement avec mon conjoint qui est beaucoup plus terre à terre que moi et cela m’aide énormément à relativiser certaines situations.

Si vous avez cliqué sur cet article avec le bout du doigt et que sa lecture a mis des mots sur vos maux, je vous fais un gros câlin virtuel. Placez votre main sur votre poitrine 20 secondes, vous en ressentirez l’effet. Ensuite, j’ai envie de vous demander d’être bienveillants envers vous-même parce que c’est normal d’être un peu amoché après les deux années sans précédent que nous venons de passer. Et c’est pas fini! Et ça continue… Enfin, selon vos besoins, ne vous gênez pas pour aller chercher l’aide dont vous avez besoin que ce soit auprès de vos proches ou d’un professionnel. Oh et puis tous les soirs, 20 h, j’irai faire une marche pour me vider la tête. Vous venez?

Souffrez-vous de burnout d’inquiétude?