logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Bye Bye mes costumes

Je vais me faire chicaner par pas mal de filles…

Mais j’ai fait don de mes premiers vêtements de scène au Musée canadien de l’histoire.

La face souriante que vous voyez ci-haut est la mienne, lors de la captation d’une vidéo expliquant l’histoire de leur création. Par la suite, l’équipe de tournage est partie et les vêtements sont restés dans mon salon quelques semaines. 

Il y a deux jours, quand les déménageurs spécialisés sont venus les chercher, je n’avais plus la même face. Surtout que je venais de me faire un peu chicaner par des amies et collègues qui me disaient que je n’avais pas le droit de faire ça parce qu’elles auraient bien aimé porter elles aussi la robe rouge et violet avec des fruits de l’album El Mundo créée par mon fidèle ami Andy Thê-Anh à la fin des années 80. Sorry les filles! Anyway, je pense que personne ne pourrait rentrer dedans maintenant! C’était absolument mi-nus-cule et trèèèèèèèès court!!!!

Le jour de la prise en charge par le musée, je ne voulais pas être trop émotive devant les déménageurs alors je ne voulais pas pleurer devant les déménageurs, je suis montée dans mon bureau et j’ai pleuré seule. J’avais l’impression d’abandonner mes kits, notamment celui de Bye Bye mon cowboy incluant le chapeau de cowboy original. Ce faisant, je disais bye bye aux costumes de ma première vie. Pire, en ce moment bien étrange, seule dans mon bureau, j’avais le sentiment d’être lâche et de ne pas les regarder dans les yeux avant de les abandonner à des mains étrangères. J’avais aussi l’impression de quitter un pays, ma famille. Comme si je prenais un avion pour une autre destination et que je savais que je ne reverrais pas mes amours. 

 

C’est sûr, je vais m’en remettre. Je l’ai fait pour une bonne cause. Après 35 ans, ces vêtements étaient toujours en bon état, mais dans le fond de ma garde-robe, ils allaient commencer lentement à se désagréger. Puis comme j’ai décidé cette année de tracer certaines lignes dans le sable en me donnant une année pour créer, la requête du musée est arrivée au bon moment. J’allais marcher plus léger et ces vêtements fétiches seraient protégés. Ils pourraient aussi appartenir au public d’une autre façon et me rendre fière autrement, en figurant dans une expo éventuelle sur l’histoire de la musique canadienne. Pis dans le fond, puisque je ne peux inviter toutes les filles dans ma garde-robe, vous pourrez les visiter au musée de Gatineau! Le musée est en plein développement d’une exposition sur la musique populaire canadienne, intitulée Explosion! Les origines de la musique populaire au Canada qui sera présentée à partir du printemps 2025. Les années 1960 à 1980 ont été une période importante pour la musique populaire au Canada. Pour les artistes et les fans, cette ère explosive a donné lieu à une période de croissance, d’opportunités et d’expérimentation, contribuant ainsi à définir la scène musicale canadienne telle que nous la connaissons aujourd’hui. Maintenant, je peux définitivement dire « J’en suis! » Voici une vidéo avec les vêtements que vous reconnaîtrez sûrement.

Aussi dans les choix du Musée, les costumes du clip de Dis-moi Dis-moi (toujours de Andy Thê-Anh). Eh oui! Il y avait des vêtements dans ce clip en noir et blanc, mis à part la scène où je suis nue, cachée derrière une chaise! On y retrouve aussi la robe corsetée du clip La Corrida inspiré d’un petit théâtre de marionnettes vénitien. Étonnamment, cette robe de soie était toujours en très bon état malgré mes multiples déménagements et un ou deux partys d’Halloween où je l’ai reportée! Il y a aussi des vêtements de scène comme un corset jaune moutarde que vous avez peut-être applaudi (avec moi dedans) si vous êtes venus voir ma première tournée de spectacles. En passant, je leur ai aussi offert un t-shirt original de El Mundo, The tour!  

Et puisque le Musée canadien de l’histoire tenait à représenter combien mon premier hit a eu une durée dans le temps, ils ont aussi demandé à avoir la robe (les Relookeuses x Marie-Laure Larrieu) que j’ai portée lorsque que j’ai chanté Bye Bye Mon Cowboy au grand spectacle de la St-Jean sur les Plaines d’Abraham pour souligner son 30e anniversaire

Que de souvenirs, qui vous appartiennent presque autant qu’à moi! 

En coulisses au Musée Canadien de l’histoire

Celle avec qui j’ai été en communication tout l’été pour ce projet, la conservatrice de l’expression culturelle Judith Klassen nous fait ici une petite visite guidée des coulisses du Musée. Elle nous explique comment les conservateurs décident d’une nouvelle acquisition. Elle nous présente aussi des pièces maîtresses de la collection de musique populaire du Musée : une veste de smoking d’Oscar Peterson, un arc musical sur lequel a joué Buffy Sainte-Marie et un survêtement porté sur scène par Anne Murray. 

Nous vous proposons

Bye Bye mes costumes