logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Bébé arrive!

Nous avons eu la nouvelle à l’aube du déconfinement: Kaia, la grande fille de mon mari, ma belle-fille d’amour, sera maman pour la première fois en décembre prochain d’une petite fille que nous attendons avec beaucoup d’impatience. Maintenant qu’elle entame son 5e mois de grossesse et que le couple est enfin installé dans sa première maison, les boîtes à peine défaites, nous pouvons enfin l’annoncer!

Depuis des semaines, chaque fois que j’y pense, j’ai l’impression que je vais exploser d’amour pour ce petit être créé par les deux personnes extraordinaires que sont Kaia, pour qui je suis devenue « Mimo » (mommy à l’envers) il y a 25 ans, et Parham, un fantastique homme qu’elle a épousé l’automne dernier, dans un mariage version COVID qui ne fut pas moins magique.

Une histoire d’amour depuis 25 ans

J’ai eu le privilège de rencontrer cette enfant qui allait changer ma vie en 1996. Kaia (Kaillou pour les intimes) est arrivée en plein milieu de sa maternelle. Chez cette petite de cinq ans et demi, je décelais déjà une grande sagesse et je nous trouvais un jardin d’affinités. À ce moment, je ne savais pas qu’elle allait contribuer à ce point à mon existence, comme j’allais participer à la sienne, mais il était permis de rêver.

Avec les années, la belle-fille pilier devint une grande sœur pour Stella et Mila, et pour moi, une conseillère devant l’inconnu. Il m’est impossible d’imaginer comment j’aurais pu relever le défi d’être mère sans son apport si judicieux.

Aujourd’hui, Kaia s’apprête à relever tout un défi: vivre ses premières années comme maman tandis qu’elle continuera son doctorat en psychologie. Tout un contrat! Comme belle-maman, je m’efforcerai d’aider le couple sans prendre trop de place, mais j’avoue que s’ils me le demandaient, je déménagerais demain matin dans leur chambre d’invités. Je me contiens les amis, je me contiens!!!

En attendant, quand on me demande comment j’aimerais me faire appeler dans mon nouveau rôle, je réponds que je laisserai le privilège à sa maman Kara d’avoir le titre de grand-mère en chef, et je garderai le surnom de Mimo ou grand-mimo pourquoi pas! Une chose est certaine, on ne sera jamais assez pour souhaiter la bienvenue à cet enfant!

Et vous, les belles grand-mères, on vous appelle comment par chez vous ?

Nous vous proposons

Bébé arrive!