logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Amoindrir l’anxiété en cette période d’examens

La période des examens de fin d’année est arrivée, ce qui est souvent synonyme de stress pour les étudiants. Si on ajoute à cela la chaleur, la fatigue, la COVID, la pression des pairs, celle des parents et leur propre pression de réussir, le stress et l’anxiété sont au maximum chez nos adolescents. Juin est un mois difficile. 

Comment aider nos ados? Voici quelques conseils.

Dans cet article fort intéressant sur l’anxiété de performance chez les enfants et les adolescents, ma collègue Lory Zephyr définit bien ce que c’est, ses causes et ses indicateurs. De plus, elle offre des trucs pour faire diminuer la pression. 

Elle nous explique, entre autres, que: 

  • Le stress est normal et même nécessaire. Celui-ci est un mécanisme biologique qui est vital et aidant pour l’humain et qui lui permet de détecter et de réagir face à une menace.
  • Que l’on peut reconnaître quelques indicateurs de l’anxiété de performance: 
    • Votre enfant a tendance à fournir un effort démesuré par rapport à ce qui lui est demandé.
    • Votre enfant a un grand souci de perfection.
    • Votre enfant a un besoin fréquent d’être rassuré.
    • Votre enfant est très sensible aux critiques.
    • Votre enfant cherche à s’absenter des examens ou semble avoir une peur exagérée de l’école.
  • Que comme parent, vous pouvez également modifier des éléments pour favoriser l’amélioration:
    • Évitez d’ajouter de la pression à votre enfant. Un enfant qui obtient une note plus faible car il a figé devant son examen en raison de l’anxiété en vivra davantage si vous lui signifiez que vous savez qu’il peut faire mieux ou que ses notes ne sont pas suffisamment bonnes pour un quelconque objectif comme l’entrée au Cégep.
    • Reconnaissez ce que votre enfant ressent. Lui dire qu’il exagère ou qu’il ne devrait pas s’en faire peut avoir un effet d’invalidation. Ce que votre enfant ressent est totalement réel, même si cela peut vous sembler banal.
    • Analysez votre discours à la maison. Certains parents ne réalisent pas qu’eux-mêmes instaurent une notion d’importance de performer lorsqu’ils parlent, par exemple, de leurs emplois. Parfois, les parents souffrent également d’anxiété de performance, même si elle est plus légère ou mieux contrôlée. En prenant conscience de vos paroles et en tentant de les modifier, vous pouvez aider votre enfant à intégrer un discours moins centré sur la performance en lui servant de modèle.
    • Ne tombez pas dans le piège de l’évitement. L’anxiété de performance peut handicaper vos enfants face à certaines tâches. Souvent, les parents maintiennent des processus d’évitement (ex.: lui permettre de manquer un oral d’équipe à faible pondération) en vue de protéger leur enfant. Votre bonne intention peut plutôt avoir pour effet de contribuer davantage à l’anxiété, car l’enfant n’apprend pas à la gérer.
    • Évitez de trop rassurer. Encore dans une optique de sécuriser leur enfant qui souffre d’anxiété de performance, certains parents pourraient être tentés de trop rassurer leur enfant (ex.: rester auprès de lui chaque nuit blanche lorsqu’il doit terminer ses travaux, [trop] l’aider pour chaque travail, [trop] lui parler de son anxiété, etc.). Au contraire, l’objectif en thérapie est d’amener votre enfant à acquérir des stratégies pour être autonome dans la gestion de son anxiété pour que les résultats perdurent à long terme. Gardez cela en tête pour contribuer au changement positif!

Un coup de pouce d’Alloprof

Pour se sentir bien préparés aux examens, les étudiants peuvent avoir besoin d’un petit coup de pouce. Une nouvelle ressource s’offre à eux: Les MiniRécups d’Alloprof.

Les MiniRécups sont des vidéos de récupération de moins de 30 minutes qui dédramatisent les notions essentielles du secondaire, en les résumant de manière dynamique, ludique et interactive. L’expérience se vit en plusieurs étapes: 

  • L’étudiant revoit les notions préalables.
  • Il regarde une vidéo dans lequel des questions sont posées tout au long du visionnement.
  • Il s’exerce en ligne, avec les divers défis et exercices proposés. 

Au menu: plusieurs notions spécifiques de mathématiques et de français, tels la compréhension du texte narratif, les fractions, les exposants, la résolution de problèmes algébriques et les calculs de masse volumique. On y retrouve même des capsules de sciences, de chimie et de physique. 

Comme ces vidéos se retrouvent en ligne, l’étudiant peut faire sa récupération où et quand il le veut. L’objectif est de l’aider à réussir ses examens en simplifiant la révision des notions clés. 

L’étudiant peut également consulter les 3000 fiches explicatives, les 460 vidéos et les 780 exercices qui se trouvent déjà sur le site d’AlloProf. Il peut même discuter avec un enseignant ressource. Un clic, une tonne de ressources au même endroit. 

D’autres trucs et ressources

Je vous invite à consulter cet article pour y découvrir d’autres façons d’aider votre enfant en cette période difficile. J’y parle d’organisation, de nourriture, d’un climat propice, de périodes de pauses et de l’importance de l’exercice physique.

Je vous souhaite une belle fin d’année scolaire!

Amoindrir l’anxiété en cette période d’examens