logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Quand « Pas de problème » est un problème

« Pas de problème », peut être un problème.

Je me permets aujourd’hui de faire une petite montée de lait…

Quelqu’un peut-il me dire depuis quand pas de problème a remplacé il n’y a pas de quoi, de rien ou cela me fait plaisir?

Depuis au moins deux ans, surtout chez les millénaux, il y a une tendance, voire même un mouvement, qui me laisse, ainsi que les linguistes, perplexe. Pas de problème suit merci en lieu des usuelles formules de politesse.

Mon irritation se trouve surtout dans les interactions de service. J’appelle mon fournisseur de téléphone cellulaire pour me renseigner sur un nouveau forfait. Après que le représentant ait résumé les caractéristiques et le coût, je le remercie. Il répond «Pas de problème!». Pardon, monsieur, il y a un problème? Je ne le savais pas. Je ne croyais pas que demander des informations à un représentant en service à la clientèle était un problème!

La même chose s’est produite au restaurant. La serveuse prend ma commande. Je dis «Merci». Elle enchaîne «Pas de problème». Je paie l’addition, la remercie, puis elle conclut encore avec «Pas de problème!» À ma connaissance, il n’y a aucun problème à ce qu’une serveuse prenne en note mon choix, me serve et que je la paye. C’est son travail, non?

«Non, non, c’est moi qui vous remercie» peut aussi être irritant. Cet énoncé est souvent perçu comme du sarcasme ou une forme de contrôle.

Soyez avisé, remercier est une appréciation des services rendus. Pour boucler le service «Tout le plaisir est pour moi», «De rien» ou «Il n’y a pas de quoi» sont les expressions de politesse à émettre après «Merci».

Attention! «Bienvenu» n’est pas bienvenu après «Merci». C’est un anglicisme qui vient de «You are welcome».

Cette semaine encore, lors de mon récent magasinage de printemps, je demande une autre taille à la vendeuse «Pas de problème»… Puis, je rencontre un fournisseur et lui demande une estimation. Il me répond «Pas de problème».

En lieu d’insinuer que mes demandes pour de possibles achats étaient problématiques, «Avec plaisir» et «Merci de votre confiance», auraient été plus appropriés pour me valoriser comme cliente.

Servir, combler des attentes, aider et collaborer sont ce que la plupart d’entre nous font au quotidien, sans problème.

«Pas de problème» n’est pas non plus la suite quand on note une erreur à corriger, des retards constants ou une amélioration souhaitée. Dans ces cas, les réponses pourraient être: «Désolée, je vais rectifier la situation» ou « Je m’excuse. Je vais faire plus d’effort».

« Pas de problème » nie l’échange poli et la position de service dans laquelle les employés se trouvent.

Ainsi, vous vous demandez probablement cher lecteur, quand «Pas de problème» s’applique. La formule s’applique lorsque vous allez au-delà des attentes. Disons que par un beau vendredi, vous surprenez votre collègue avec son latté favori. Elle dit «Merci». Dans ce cas «Pas de problème» est parfait. Vous étiez déjà à vous procurer votre latté, vous vous êtes remémoré combien elle aussi l’appréciait et vous vouliez lui faire plaisir. Personnellement, même dans ce scénario, je dirais «Ça me fait plaisir».

Tant qu’à ventiler, je vous partage ma petite bête noire: la gomme à mâcher! Selon moi, cette fâcheuse habitude aussi très à la mode, devrait être une activité solitaire. Je comprends, elle rafraichit l’haleine, aide à mémoriser ou même à se calmer. Mais, mâcher à pleine bouche, se fait seul devant son écran, dans sa voiture…

Puis, comme je conclus d’écrire cet article, ma boîte de réception sonne et un autre irritant m’interpelle. Un collègue conclut son courriel avec «Cheers!». Hmmm… Il me porte un toast? Est-il dans un bar? Est-ce qu’il travaille en picolant? Voilà, mes trois irritants du moment.

Et vous, vous avez un irritant ou vivez une situation délicate? Écrivez-moi julie@etiquettejulie.com. Cela me fera plaisir de vous lire. Vous aider ne sera pas problème.

Nous vous proposons

Du même auteur

Quand « Pas de problème » est un problème