logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Où adopter un chien?

Avec tout ce qui se dit et s’écrit sur les usines à chiots au Québec, il n’est pas toujours facile de savoir où se procurer un chien pour minimiser les risques d’encourager cette industrie. Voici quelques recommandations pour vous aider à y voir plus clair.

Les refuges

Au sujet des animaux en refuge, il faut s’enlever de la tête qu’ils ont nécessairement des problèmes de comportement. Pensez-y, ils peuvent avoir été abandonnés pour de multiples raisons dont la plupart n’ont rien à voir avec eux. Le manque de temps, le budget serré, les allergies, un déménagement… Personnellement, j’ai adopté plusieurs animaux de la deuxième chance dans ma vie, et je ne l’ai jamais regretté. Il existe au Québec plusieurs organismes de sauvetage animal, des fourrières, des refuges indépendants. Des centaines d’animaux y sont en attente d’une nouvelle famille. Consultez lespattesjaunes.com par exemple qui offre une vitrine à plusieurs organismes sérieux et à leurs animaux à l’adoption. 

Les éleveurs

Vous choisissez la filière de l’éleveur de chiens? Rendez-vous toujours sur place et apprenez à connaitre l’éleveur et son travail. Posez des questions. Fuyez les endroits où il y a toujours des animaux à vendre. Un bon éleveur n’a que quelques portées par année et se concentre sur une seule race, parfois deux. Une visite sur place, là où les chiots sont nés, vous en dira long sur les conditions d’élevage.

Un éleveur méticuleux sera enchanté de vous présenter les parents de la portée actuellement disponible ou à venir. Il en sera fier. Il vous fera visiter le lieu d’élevage. Aussi, un éleveur consciencieux gardera les chiots avec leur maman assez longtemps pour qu’elle puisse leur enseigner plein de choses, dont le langage canin. Rappelez-vous que si on vous propose d’adopter un chiot de 6 semaines, ce n’est pas sain. Les chiots ne devraient pas quitter leur maman avant au moins 8 à 10 semaines.  La socialisation des chiots sera au cœur des préoccupations de l’éleveur digne de ce nom.

Aussi, essayez d’éviter les intermédiaires. Quelqu’un prétend pouvoir vous trouver n’importe quelle race de chien à n’importe quel moment? C’est un signe alarmant. 

Méfiez-vous des petites annonces. Encore une fois, informez-vous sur la provenance du chiot qui vous intéresse. Exigez de voir les parents. Les petites annonces sont malheureusement devenues un débouché de choix pour les usines à chiot.

Les papiers qui accompagnent le chiot

Lors de l’adoption de votre chiot, assurez-vous qu’on vous remette les certificats de vaccins signés par un médecin vétérinaire. On vous dit que le vétérinaire n’a pas laissé de certificat pour les vaccins? Ayez un doute! Les vétérinaires signent les certifications de vaccination de leurs petits patients lorsqu’ils font un examen individuel ou de portée. Comme vétérinaire, nous complétons aussi des dossiers pour chaque animal ou pour chaque portée que nous examinons. Tout y est noté: l’auscultation cardiaque, la présence d’hernie ou pas, l’état de la peau, des oreilles, la présence de parasites, etc. Vous devriez pouvoir y avoir accès. Dans ce dossier aussi, vous devriez avoir l’information sur les vermifuges qui ont été administrés à l’animal que vous voulez adopter. Les parents aussi se doivent d’avoir un dossier médical complet. Posez des questions : pour quelles maladies héréditaires ont-ils été testées? La dysplasie de la hanche en est un bon exemple.

Vous cherchez un éleveur éthique? Vous pouvez vous fier à la certification d’Anima-Québec qui vise à reconnaitre les lieux de garde d’animaux ou le bien-être animal est respecté. Visitez animaquebec.com pour connaître les lieux certifiés.

Règle générale, ayez toujours en tête que derrière chaque chiot se cachent des parents qui vivent dans des conditions X ou Y. Assurez-vous d’être à l’aise avec les conditions dans lesquelles vous avez vu évoluer les parents et les autres chiots.

Nous vous proposons

Du même auteur

Où adopter un chien?