logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

La première année du chien. Ce qu’il faut savoir et prévoir.

Félicitations, vous avez adopté un chiot! C’est une année d’apprentissage qui se pointe, pour vous comme pour lui. À quoi faut-il vous attarder et sur quoi vous faut-il travailler, pour s’assurer que votre chiot grandira en santé et bien dans ses pattes?

Sa croissance

Dépendant de la race et de la taille que votre chien devrait avoir à l’âge adulte, il grandira à un rythme qui diffère. Les grands chiens grandissent moins vite, les petits chiens au contraire, atteignent presque leur taille adulte vers 6 mois. Dans tous les cas, il convient d’adapter l’alimentation de votre chiot en pleine croissance et de lui offrir une nourriture saine, formulée pour cette période cruciale de son développement. Le but est de lui fournir tous les nutriments dont il a besoin, de respecter un ratio calcium/phosphore approprié pour la croissance osseuse et de ne pas favoriser le développement d’obésité. Votre équipe vétérinaire sera en mesure de vous aider à choisir ce qui convient à votre animal suite à son examen de santé.

Son comportement

Votre nouveau chien est arrivé avec deux choses dans sa valise de bébé chien; sa génétique et son tempérament. Si on comprend que vous ne pourrez pas agir sur sa génétique, vous pourrez très certainement apprendre à travailler avec son tempérament en modelant son comportement. Votre chiot traversera une période très importante d’imprégnation des peurs jusqu’à l’âge de 5 mois. C’est pendant cette période que vous devez l’exposer à toutes sortes de situations pour lui enseigner que la vie est une belle aventure et qu’il ne faut pas craindre la nouveauté. On veut lui faire vivre le plus d’expériences positives et agréables en diverses situations : avec les enfants, les hommes, le transport, à la vue de choses étonnantes comme des bicyclettes. Munissez-vous de gâteries et récompensez-le souvent. Mettez-le aussi en contact avec des chiens vaccinés et en santé qui « parlent » bien chien. C’est à dire des compagnons sociables, heureux de voir des chiots et qui pourront continuer à lui enseigner les bonnes manières à adopter entre chiens.

Ses petits travers

Oui, un chiot ça mordille et ça fait parfois des bêtises. C’est le propre du jeune chien en apprentissage, et qui fait ses dents. Ceci dit, si vous vous sentez dépassé parce que votre chien présente des travers difficiles à contrôler comme des jappements excessifs, de la protection de ressources ou qu’il tire en laisse de façon excessive, vous devriez consulter un éducateur canin qualifié avant que la situation devienne hors de contrôle. Cet entraîneur devrait pouvoir vous enseigner comment gérer les comportements inappropriés et comment enseigner à votre chiot à contrôler ses excès et ses débordements. Aussi, soyez réalistes dans vos attentes. On peut modeler les comportements d’un chien mais rappelez-vous qu’on ne peut pas aller contre nature. Comme il n’existe pas de formation unique en comportement canin, je vous suggère de bien « magasiner » votre entraîneur. Restez à l’affût des commentaires de gens en qui vous avez confiance.  Aussi, votre vétérinaire pourra vous aider à orienter vos recherches.  Plusieurs techniciennes en santé animale ont développé des connaissances solides en comportement canin et peuvent vous aider à réussir l’éducation et la socialisation de votre chiot.

Sa santé

La première année avec un chiot est particulièrement importante en matière de santé. Vous devez prévoir emmener votre chiot chez son médecin vétérinaire dans les jours qui suivront son adoption. Votre vétérinaire vérifiera l’état de santé générale de votre animal et les vaccins qu’il a reçus chez son éleveur. Votre vétérinaire établira ensuite la cédule de vaccination pour votre animal, et discutera avec vous de la stérilisation. La vermifugation est aussi très importante : certaines espèces de vers se transmettre via la gestation et la lactation, cela n’a rien à voir avec la propreté de l’élevage.

Pour en finir avec l’apprentissage de la propreté

Votre chiot n’est pas propre? Soyez patient et faites preuve de constance. Les chiots ne deviennent pas propres tous au même rythme et bien qu’elle peut paraître éternelle, cette période d’apprentissage de la propreté finira pas passer. Pour réussir à rendre votre chiot propre à l’extérieur, vous devez le sortir fréquemment et le récompenser lorsqu’il s’exécute au bon endroit. Sortez votre chiot après les repas, lorsqu’il se réveille aussi. Ce sont deux périodes très propices pour entraîner votre chien à la propreté.  Ne laissez pas votre chiot aller dehors seul en le récompensant quand il rentre : il associera la récompense au fait de rentrer dans la maison. Chaussez-vous et allez dehors avec lui.

Je vous souhaite des belles années de bonheur, de complicité et d’amitié avec votre chien. Je le dis souvent, la vie est plus belle, quand on la partage avec des animaux !

Du même auteur

La première année du chien. Ce qu’il faut savoir et prévoir.