logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Dois-je vraiment protéger mon animal contre les parasites?

On entend tout et son contraire à propos des parasites qui affectent nos animaux de compagnie. Il devient difficile de savoir quel produit convient à notre animal et même, si on doit vraiment le protéger. Testez vos connaissances sur le sujet en répondant par vrai ou faux à ces 6 affirmations. 

1. Le plus simple est de faire vacciner son animal contre les parasites. Comme ça, on a la tête tranquille pour toute l’année.  

Faux. Ce serait vraiment super si on pouvait faire ça, mais malheureusement, il n’existe pas de vaccin contre les parasites. Les vaccins sont une arme pour lutter contre les virus. Ainsi, il faut répéter les traitements contre les parasites régulièrement (la plupart d’entre eux doivent être administrés sur une base mensuelle).

2. Il est facile de savoir si notre animal a des vers en regardant attentivement ses selles.

Faux. Plusieurs parasites sont microscopiques et comme ce sont les oeufs des vers qui sont excrétés dans les selles, ils sont invisibles. Les selles contenant des oeufs de parasites laissées au sol, peuvent contaminer un terrain pour de nombreuses années.

3. Une des sources très commune de transmission des parasites est par la maman, qui transmet les vers à ses bébés pendant la gestation et la lactation.

Vrai.  C’est l’un des moyens adaptatifs qu’ont développé les parasites pour se transmettre de génération en génération.  Sachez aussi que cela n’a rien à voir avec la propreté du lieu d’élevage des animaux. Il faut donc vermifuger la mère pendant la gestation et pendant la lactation et les bébés sur une base régulière, jusqu’à ce qu’ils aient 6 mois. 

4. Les animaux qui vont dehors n’ont pas besoin du même protocole de vermifugation que ceux qui restent à l’intérieur.

Vrai.  Les protocoles de vermifugation sont adaptés en fonction du mode de vie de l’animal.  Un chat chasseur par exemple aura besoin de vermifuge spécifique dont un chat d’intérieur n’a pas besoin.  Un chien qui se balade en montagne ou qui va dans les parcs à chiens a besoin d’un traitement plus complet que le chien qui utilise presqu’exclusivement un pipi-pad dans la maison. 

5. Les produits anti-parasites vendus en animalerie et chez le vétérinaire sont les mêmes.

Faux. Les produits vendus en animalerie pour les chats protègent habituellement pour les puces. Ceux vendus pour chien protègent pour les puces et parfois aussi pour les tiques.  Les produits qu’on retrouvent en établissement vétérinaires couvrent un spectre beaucoup plus large de parasites : puces, mites de corps, poux, tiques, vers intestinaux, vers du coeur, etc.  

6. Les produits pour chiens peuvent être administré aux chats.

Faux. Archi-faux! Plusieurs produits pour chiens sont hautement toxiques pour les chats.   Chaque année, malheureusement, plusieurs chats sont victimes d’intoxication à cause de produits pour chiens.

Je vous invite à discuter du protocole de vermifugation le mieux adapté à votre animal chéri lors de son examen annuel chez le vétérinaire. C’est comme tout le reste, rien ne convient à tous les animaux et aucun protocole n’est universel.  On doit l’adapter en fonction de notre mode de vie, de notre budget et de nos activités.

Du même auteur

Dois-je vraiment protéger mon animal contre les parasites?