logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie, chaque minute compte

J’ai récemment appris que l’homophobie et la transphobie réduisent l’espérance de vie des personnes LGBTQ+. J’ai été choqué d’apprendre qu’au Canada, ce sont 39 % des personnes LGBTQ+ qui ont déclaré avoir été victimes de violence en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre, selon un sondage mené par Léger et commandé par la Fondation Émergence. 39%, c’est énorme! C’est 1 personne sur 3. On ne parle pas que de violences physiques ou psychologiques. Cela inclut les violences sexuelles, économiques, institutionnelles et médicales.

Selon la même étude, les jeunes lesbiennes, gays et bisexuels sont 4 fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Aussi, les personnes LGBTQ+ sont 3 fois plus à risque de subir des agressions sexuelles. Des chiffres alarmants, non? Il faut faire quelque chose.

Il y a 20 ans, le 17 mai 2002, la Fondation Émergence, qui aide la communauté LGBTQ+ et la démystifie auprès du grand public, a initié la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, maintenant soulignée partout dans le monde. Cette journée vise à sensibiliser la population aux impacts des peurs liées aux communautés LGBTQ+ et à encourager les instances gouvernementales à poser des gestes pour reconnaitre les droits de ces communautés.

Pour ce faire, la Fondation Émergence a mis sur pieds:

  • La montre de 54 secondes. Une seconde en moins pour chacune des 6 couleurs du drapeau de la fierté. Lorsque les minutes ont 54 secondes, le temps va plus vite, les années raccourcissent et des vies se terminent trop tôt. Le 17 mai prochain, cette montre, offerte en seulement 10 exemplaires dans le monde, sera portée fièrement par des personnalités publiques alliées à la cause pour démontrer leur implication et engager la discussion. Qui seront les heureux élus? Lady Gaga? Lil Nas X? Angela Davis? On la retrouve également en version numérique. Pourquoi ne pas l’afficher le 17 mai prochain, en guise de solidarité?
  • Du matériel de sensibilisation (affiches, dépliants, autocollants, etc.) à utiliser à la maison, à l’école ou dans les entreprises.
  • Des guides d’activités pour tous: analyse de livres, discussions, courts métrages, œuvres d’art, etc.
  • Une pétition pour faire officialiser par l’ONU la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Prenez quelques secondes pour la signer!

Je vous invite à découvrir cette fondation et tous les programmes qu’elle offre aux communautés LGBTQ+, à leurs proches et à tous ceux et celles qui désirent faire bouger les choses. Elle fait un travail essentiel et pertinent.

Un sujet à aborder dès le jeune âge

L’homosexualité, l’identité de genre, la transsexualité et la bisexualité sont des sujets à aborder dès le jeune âge. J’en ai discuté avec Billy Robinson, libraire à la librairie Verdun. Il m’a proposé quelques albums et romans où l’un ou plusieurs personnages sont issus de la communauté LGBTQ+. Parmi eux, je vous propose:

Pour les tout-petits

Vous aurez un immense coup de cœur pour le personnage de Julian, que vous avez peut-être découvert dans l’album Julian est une sirène de Jessica Love. Ce garçon unique, coloré, créatif et touchant est de retour dans le tome 2: Julian au mariage. Il doit aider sa meilleure amie qui, quelle horreur, a malencontreusement abimé sa belle robe le jour du mariage de ses 2 mamans. On admire son audace et sa candeur. Un album lumineux!

Dès 5 ans, aux Éditions École des Loisirs.

C’est en poésie et en pleine nature que Claude Ponti nous transporte aux abords du fleuve l’Ongoh où vivent d’un côté les Oolong, qui élèvent un bébé né fille en garçon, et de l’autre les Dong-Ding, qui élèvent un bébé né avec le sexe masculin en fille. Dans l’album, Le fleuve, la vie de ces familles se déroule tranquillement jusqu’au jour où un monstre apparaît.

3 ans et plus, aux Éditions École des loisirs.

Finalement, c’est avec beaucoup d’humour que vous rencontrerez un fermier qui tombe amoureux d’un vétérinaire dans l’album Le fermier amoureux de Pim Lammers. C’est mignon comme tout! Qui joue à cupidon? Les animaux, eux-mêmes! Une belle histoire d’amour, rigolote et colorée.

3 ans et plus, aux Éditions La Courte Échelle.

Pour les ados

Ah les relations amoureuses! Pas toujours évident, non? Surtout quand c’est la première! L’autrice Sophie Labelle nous présente la bande dessinée Assignée garçon: Ambiance trans de feu, qui met en scène Stéphie, une jeune fille transgenre qui navigue à travers sa première histoire d’amour. Le duo apprend à se découvrir malgré quelques querelles avec des camarades. Un BD qui aborde avec beaucoup d’émotions, les réalités des personnes trans et queer, les relations avec les parents et avec les camarades.

12 ans et plus, aux Éditions Dent-de-lion éditions jeunesse.

J’espère que ces titres vous inspireront!

Nous vous proposons

Dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie, chaque minute compte