logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Pour en finir avec les corvées, Geneviève O’Gleman s’attaque aux lunchs!

La petite bête noire des familles? Les LUNCHS!

Si la préparation des lunchs est un joyeux petit casse-tête chaque fois que vous ouvrez la porte du frigo, n’ayez crainte… Geneviève O’Gleman arrive à votre rescousse!

Vous l’avez peut-être connue dans Cuisine futée, parents pressés, mais aujourd’hui, c’est en solo qu’elle se lance! Après le succès de son nouveau magazine Web Savourer par Geneviève O’Gleman, la nutritionniste gourmande nous revient avec un nouveau livre de recettes qui vous fera assurément saliver. Bye bye les traditionnels sandwichs jambon-mayo et les restes ennuyants de la veille, bonjour la créativité! Plus qu’un simple livre de recettes, Les lunchs est l’indispensable plan de match qui vous permettra de renouveler vos repas du midi et de créer jour après jour des lunchs variés et appétissants.

Enfin, les lunchs ne seront plus une corvée!

Épingler

Geneviève, avec ton nouveau livre, tu nous proposes une petite bible indispensable pour avoir une foule d’idées pour réinventer nos lunchs du midi. En plus, c’est juste à temps pour la rentrée!

Exact! Et c’est le premier livre d’une collection de plusieurs titres que je vais porter aux Éditions de L’Homme. Puis, la chance que j’ai avec cette belle aventure qui commence, c’est de pouvoir plonger à fond dans un sujet, de pouvoir aller en profondeur dans tous les angles. Pour le premier titre, j’ai choisi de me concentrer sur les lunchs, parce qu’ils sont réellement une bête noire pour plusieurs! Je veux aider les gens à s’organiser et à renouveler leurs lunchs pour que ce soit un moment plus heureux! Je me suis vraiment éclatée en créant une foule de recettes appétissantes, qui sont pratiques, qui se transportent bien, pour que ce soit agréable sur l’heure du midi.

Quel est le mot d’ordre que tu t’es donné en faisant ce nouveau livre de recettes?

Le plaisir! Sans aucun doute. C’est le plaisir de manger! Je voulais un livre coloré, un livre qui donne faim… Je voulais que les photos soient tellement appétissantes qu’on ait envie de se faire un lunch… ou même d’utiliser le livre en dehors des lunchs, pour un petit souper léger, pour un pique-nique ou une sortie à l’extérieure le week-end, un petit samedi midi où l’on veut faire une petite recette rapide. Je veux prouver à tout le monde que manger santé, ce n’est pas compliqué, mais c’est surtout gourmand. C’est savoureux! C’est pour ça qu’une attention particulière a été accordée pour les photos du livre, qui sont totalement magnifiques grâce à la photographe Maude Chauvin. Il y a vraiment un effort qui a été mis pour rendre le lunch appétissant. Je voulais en mettre plein la vue pour briser le côté routinier des lunchs.

Couscous citronné aux crevettes nordiques

Tu as d’ailleurs regroupé les recettes par concepts, pour nous aider à prévoir, organiser et maximiser notre temps pour créer des lunchs variés et savoureux.

Oui! En fait, la méthode de travail que l’on peut se donner va vraiment faciliter la préparation des lunchs. C’est sûr que si l’on est à la dernière minute, à 6h du matin, et que l’on est un peu fatigués, un peu embrouillés de la veille, un peu à la course, on n’aura pas un lunch super créatif. Mais, si l’on s’organise un tant soit peu et que l’on se donne la peine de préparer les petites bases, eh bien on peut avoir, en très peu de temps, un lunch qui est vraiment bon! C’est pour ça que j’aide les gens, en leur donnant l’idée de se préparer le week-end… pas nécessairement besoin de transformer son week-end en journées complètes de popote, mais juste de faire cuire, par exemple, des poitrines de poulet à l’avance ou de faire cuire un peu plus de saumon lorsque l’on souhaite en manger pour le souper, en prévoir un peu plus pour avoir des surplus pour les lunchs. Ce sont des petits trucs qui se répètent au fil du livre, qui s’additionnent et qui transforment vraiment notre façon de faire des lunchs. Par exemple, de faire cuire une douzaine d’oeufs un dimanche, ça prend maximum 12 minutes! On peut cuire la douzaine d’oeufs au complet, mais on peut retirer des oeufs à différentes étapes de cuisson. Après 6 minutes, on en retire une quantité, et ces oeufs-là vont être coulants et délicieux sur une salade. Après 8 minutes de cuisson, on peut en retirer 2-3 de plus, qui vont être crémeux et délicieux en collations, et au bout de 10-11 minutes, on peut retirer la balance et ces oeufs-là seront plus durs, donc parfaits pour des sandwichs. Finalement, en 10-12 minutes, on a des oeufs qui se conservent toute la semaine au frigo et qui vont servir à différents moments pendant la semaine, pour les salades, les sandwichs, les collations… C’est un bon coup de main et ça nous évite d’aller vers les plats tout faits au supermarché ou même de partir sans lunch à la main et de se tourner vers les restos et les alternatives moins bonnes pour la santé. Ce sont ces types de trucs-là que j’aime donner, parce que ça ne prend pas beaucoup d’efforts, mais ça nous motive vraiment! Et ça nous permet de bien manger sans que ce soit compliqué.

C’est très rare que je vais passer mon samedi ou mon dimanche complet à cuisiner. Il y a tellement de choses à faire dans un week-end! Alors, ce que j’ai voulu proposer aux gens, c’est plutôt de consacrer une demi-heure ou une heure maximum, pour avoir plein de bases. Il y a justement une section complète dans le livre, que l’on peut retrouver à la page 100, ou je propose de se faire cuire un grain et de varier chaque semaine en trouvant un grain différent. Par exemple, on peut faire cuire du quinoa une fin de semaine, et on peut utiliser le quinoa cuit de multiples façons pendant la semaine, que ce soit pour des salades, des croquettes, des bols repas santé… Et, la semaine suivante, on change et on fait cuire du riz ou de l’orge. Comme ça, en changeant le grain à chaque semaine, ce n’est jamais redondant, mais on a toujours une petite base pour faire des salades repas ou faire des lunchs intéressants. C’est la même chose avec les protéines. On devrait toujours avoir une protéine cuite dans le frigo, que ce soit un poulet un jour ou un petit rôti de porc une autre semaine. C’est tellement simple à cuire! On l’assaisonne, on le met dans le four et c’est réglé. Ça prend 5 minutes de préparation. Après, ça nous évite d’acheter des viandes froides, des charcuteries, et ça s’insère dans plein de recettes très simples à préparer.

Salade d’épinards aux oeufs mollets
Croquettes de quinoa à la courgette et au prosciutto

Quelles recettes ont le plus la cote avec ta famille (et ta fille)?

En fait, ma famille a essayé TOUTES les recettes du livre! Pas juste une fois, mais à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’elles soient abouties et parfaites. Mon chum et ma fille sont mes cobayes de la première heure depuis toujours (rires). J’ai aussi une super belle équipe autour de moi, donc on se questionne, on goûte à chacune des recettes, on veut les peaufiner, les améliorer à chacun des tests que l’on fait. Aussi, chacune des recettes, l’équipe repart avec les surplus le soir. J’ai des personnes autour de moi qui ont des enfants de tous âges, et comme ça, je prends les commentaires de tout le monde et on corrige ou on améliore les recettes en cours de route. Si la recette se retrouve dans le livre, c’est qu’elle a passé le test de mon entourage (rires)! Sinon, elles ne seraient pas là. Après, il s’agit d’une question de goût! Ce que j’aime faire et ce que j’ai toujours fait avec ma fille, c’est que je lui donne le livre et une petite pile de Post-it et je lui demande de choisir les recettes qu’elle a envie d’essayer, de préparer. Soit qu’on les prépare ensemble, tout dépendant de son emploi du temps, puisqu’elle est une joueuse de hockey et qu’elle a un agenda bien rempli, soit que je lui prépare. Au moins, elle fait une première sélection, et ça, ça aide vraiment à ce que les enfants aiment leurs lunchs et apprécient les recettes quand ils ont eu un mot à dire. Je suis certaine qu’avec les belles photos colorées qu’il y a dans le livre, les enfants vont avoir l’embarras du choix pour choisir des lunchs!

Non seulement tu lances ton nouveau livre Les lunchs, mais tu vas aussi sortir Soupers rapides en octobre prochain!

Oui! Le deuxième de la collection portera sur les soupers. Ça aussi, ça revient vite, les soirs de semaine! On est à la course, on arrive le soir, on est épuisés et on est toujours en manque d’idées. Donc, je trouvais que c’était un deuxième titre logique, d’attaquer les soirs de semaine avec des repas rapides. Ce sont surtout deux livres vraiment complémentaires pour aider les gens à bien manger. Les familles, mais aussi tout le monde… J’aime bien m’adresser à tout le monde, avec ou sans enfants. Il y a beaucoup de jeunes en appartement qui font mes recettes, qui m’écrivent, des couples sans enfants, des professionnels très occupés ou des gens qui n’ont plus d’enfants à la maison et qui ont le goût de cuisiner très simplement pour bien profiter de la vie. C’est sûr que lorsque je conçois des recettes, j’essaie de penser aux gens qui habitent seuls, à tout ce monde-là, pour rejoindre le plus de personnes possible.

Sandwich au thon et aux légumes grillés
Sandwich au poulet tzatziki

Vas-tu sortir tous les livres de ta collection dans un court délai?

C’est sûr que pour établir la collection, je voulais que les premières sorties soient rapprochées. Ensuite, je vais avoir sûrement une cadence un peu moins intense. Dans la dernière année, j’ai travaillé de front les trois premiers titres de la collection pour être sûre que je puisse lancer une belle collection, et ensuite, les titres vont s’ajouter l’un à la suite de l’autre au fil du temps. Par contre, je ne peux pas encore dire sur quoi portera le troisième (rires)!

Après Cuisine futée, parents pressés, tu t’es lancée en solo et tu as lancé le magazine Web Savourer. Parle-moi de ta nouvelle plateforme!

Savourer, c’est vraiment un projet qui me colle à la peau. Ça regroupe mes passions, autant pour la cuisine que pour les voyages. J’avais envie de toucher à cet aspect-là et Cuisine futée rejoignait beaucoup les familles avec enfants. Et comme je t’expliquais un peu plus tôt, j’avais envie d’élargir et d’aller offrir des trucs, des idées, des conseils pour tout le monde. Je n’avais jamais vraiment parlé de mes voyages de façon professionnelle. Ça restait dans ma bulle privée… mais là, ça me brûlait trop de partager ma passion pour les voyages, qui sont toujours des voyages gourmands. Il y a beaucoup d’influences dans ma cuisine qui proviennent de mes voyages, c’est juste que je ne le disais pas. De pouvoir partager avec tout le monde mes bonnes adresses, mes conseils, mes recettes inspirées par différentes escapades… que ce soit des voyages au Québec ou ailleurs sur la planète, c’est quelque chose qui me fait vraiment vibrer. Je suis vraiment heureuse de l’accueil que Savourer a eu depuis le début du mois de janvier. C’est vraiment un projet qui me passionne beaucoup et de voir qu’il a trouvé écho auprès des gens, c’est vraiment un beau sentiment de fierté pour moi. Chaque semaine, il y a aussi l’infolettre! Donc, chaque semaine, les gens peuvent recevoir directement dans leur boîte de courriels les nouvelles recettes. J’ai toujours du nouveau! Je veux vraiment donner autant d’amour à ma collection de livres qu’à mon magazine Web, parce que les deux se complètent. Par exemple, dans le magazine Web, je peux être très près des saisons, très près des moments… Quand c’est la canicule, quand ce sont les vacances, quand ce sont les Fêtes! C’est quelque chose que je n’ai jamais pu faire dans le passé, parce que je ne pouvais pas vraiment faire un livre pour la fête des Mères ou pour Pâques (rires)! Mais, de trouver des inspirations, des idées, des recettes, des propositions pour souligner les fêtes, ça me parle beaucoup beaucoup! J’aime être dans le moment présent, j’aime accompagner les gens dans ce qu’ils vivent. J’étais toujours un peu sur mon appétit de ne pas pouvoir donner des idées pour partir en camping, pour souligner l’arrivée de l’été ou le temps des fraises. C’est ce que le magazine Web me permet, de saisir tous les petits moments de l’année qui ne sont pas des grands moments qui feraient l’objet d’un livre, mais qui sont des petits moments gourmands qui excitent ma créativité et qui m’inspirent.

Soupe à l’asiatique

Ta fille a également grandi depuis les débuts de Cuisine futée, parents pressés et ton nouveau projet rejoint aussi aujourd’hui ta nouvelle réalité de maman!

C’est sûr que quand j’ai réfléchi au concept de Cuisine futée, j’étais en plein dedans. Ma fille était toute jeune, j’étais à la course, j’étais vraiment un parent pressé pur et dur (rires)! J’ai réfléchi, j’ai imaginé le concept de Cuisine futée pour répondre d’abord à mes besoins, puis après, j’ai réalisé que je n’étais peut-être pas toute seule dans ce bateau-là, et j’ai voulu offrir tous ces conseils à tous les parents pressés. C’est sûr qu’au fil du temps, au fil des années, ma fille a grandi, elle a 14 ans maintenant. Elle cuisine, elle est très autonome! Et puis, ça me permet aussi de vivre d’autres choses, de toucher à d’autres choses, puis je réalisais… On a fait 4 tomes, 4 livres de Famille futée, six saisons télé, plus de mille recettes que j’ai créées à l’intérieur de cette belle aventure-là… Je trouvais que la collection pour les parents pressés se tenait bien, donc l’aide aux parents pressés continue de bien vivre, et j’avais envie d’exister autrement comme une nutritionniste, donc la nouvelle collection de livres est moins centrée sur les parents pressés, mais plus sur le plaisir de bien manger, peu importe notre situation familiale. J’ai élargi ma façon d’aborder les recettes! Puis, par exemple, il y a des ingrédients que je ne cuisinais jamais avec Cuisine futée, que je peux maintenant travailler un peu plus, parce que je sais que ça va plaire à certaines personnes. Je peux aller plus dans les recettes végés, je suis encore plus dans le côté responsable! Moins de déchets, plus local… Toutes sortes de choses qui étaient moins faciles à intégrer dans le concept de Cuisine futée. Je peux maintenant aller à fond dans ces intérêts-là que j’ai personnellement. Je suis vraiment dans une démarche plus responsable, plus écologique. Et c’est possible de le faire plus facilement maintenant.

Les lunchs de Geneviève O’Gleman est disponible dès maintenant sur le Web (29,95$) et en librairie.

Pain chocolat granola

À lire aussi:

Crédit photo: Maude Chauvin
Étiquettes : , , , , , ,

Nous vous proposons

Pour en finir avec les corvées, Geneviève O’Gleman s’attaque aux lunchs!