logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Kim Lévesque-Lizotte partage de magnifiques photos de grossesse

Attention, vous allez pousser un «Onnnnnnnnnnn» bien fort dans 3-2-1…

Kim Lévesque-Lizotte se prépare tout doucement à connaître les joies de la maternité et elle nous partage aujourd’hui de magnifiques photos de grossesse. Enceinte de son tout premier enfant avec son amoureux Éric Bruneau, la belle en a profité pour immortaliser ce moment si important dans la vie d’une femme, célébrant ainsi l’un des grands moments de la vie!

Pssst! N’oubliez pas de faire défiler vers la gauche pour voir plus de photos!

L’auteure prolifique de la série à succès Les Simone a posé sous l’oeil attentif de la photographe si talentueuse Sara-Maude, alias Same Ravenelle. Résultat? Des clichés de grossesse à couper le souffle qui resteront à coup sûr de mémorables souvenirs de la toute première grossesse de l’humoriste. Pour l’occasion, Kim a aussi collaboré avec la styliste Maude Sen et la maquilleuse/coiffeuse Jacinte Benoit lors de ce petit photoshoot totalement magique et glamour qui donne assurément le sourire.

Le temps des couches se pointera bientôt le bout du nez chez les Bruneau-Lévesque-Lizotte! En effet, Kim en est à ses derniers milles avant son accouchement et devrait accoucher d’un jour à l’autre d’une belle petite princesse!

«Viens-t’en ma grosse fille. Ça fait 280 jours là! ❤», dévoile la belle sur Instagram.

On se souvient qu’à la St-Valentin dernière, Kim nous avait partagé un texte des plus précieux sur l’amour qu’elle porte à son amoureux des cinq dernières années et à la perspective prochaine d’être maman!

«Il y a ce nous qui voyage. Il y a ce nous qui se parle. Il y a ce nous qui partage. Qui prend soin. Qui aime. Qui se touche. Qui se choisit. Qui se confronte. Qui s’haït des fois, pas longtemps. Que de passions sont alimentées parce ce que nous sommes et éveillons chez l’autre. Que de fautes pardonnées, que de regrets enterrés, pour pouvoir continuer d’alimenter cet amour qui nous pousse, nous chamboule, nous confronte, mais qui nous fait sentir si en vie. Que d’amour j’ai pour toi. Que d’amour tu me portes. Que de chances nous avons. Que de chances nous avons de s’être rencontrés, mais surtout d’avoir pris le risque de se retrouver. 
Nous sommes faits de 5 années, de milles voyages, de milles nuits, de milles dérapages, de milles retrouvailles, de milles déclarations, de milles pardons, de milles je t’aime, je t’adore, je t’amour, encore et pour toujours, jusqu’à ce que je ferme les yeux sur ton doux visage. Nous sommes faits de tout ça. 
Nous étions deux. Et nous serons trois.

L’aspect vertigineux de te savoir dans ma vie pour toujours m’emplit de joie. La réalisation d’enfanter par simple désir amoureux, me réjouit à chaque seconde qui passe. Je ne voulais pas d’enfant par simple désir de me reproduire. Je voulais un enfant de nous. Un être que je chérirai autant que j’ai chéri mon amour pour toi. Et j’en prendrai tout autant soin. Et je ne remercierai jamais assez la vie, d’avoir pu la traverser avec la conviction profonde d’avoir su, c’est quoi aimer. Et d’être aimée.

Nous étions deux. Nous serons trois. Un peu de vrai et de concret dans nos vies d’images, de cliques, de selfies filtrés, de futilité photoshoppée, de vacuité botoxée, enfin l’amour d’un être qui a réellement besoin de nous, de réel, de tout ce que nous sommes, pour découvrir le plus beau de ce qu’on a vraiment, à donner. 
Je t’aime. Je vous aime. Je nous aime déjà. 
Kim.»

On souhaite le meilleur au couple dans cette nouvelle aventure qui commencera très bientôt!

Nous étions deux. Il y a ce nous qui voyage. Il y a ce nous qui se parle. Il y a ce nous qui partage. Qui prend soin. Qui aime. Qui se touche. Qui se choisit. Qui se confronte. Qui s’haït des fois, pas longtemps. Que de passions sont alimentées parce ce que nous sommes et éveillons chez l’autre. Que de fautes pardonnées, que de regrets enterrés, pour pouvoir continuer d’alimenter cet amour qui nous pousse, nous chamboule, nous confronte, mais qui nous fait sentir si en vie. Que d’amour j’ai pour toi. Que d’amour tu me portes. Que de chances nous avons. Que de chances nous avons de s’être rencontrés, mais surtout d’avoir pris le risque de se retrouver. Nous sommes faits de 5 années, de milles voyages, de milles nuits, de milles dérapages, de milles retrouvailles, de milles déclarations, de milles pardons, de milles je t’aime, je t’adore, je t’amour, encore et pour toujours, jusqu’à ce que je ferme les yeux sur ton doux visage. Nous sommes faits de tout ça. Nous étions deux. Et nous serons trois. L’aspect vertigineux de te savoir dans ma vie pour toujours m’emplit de joie. La réalisation d’enfanter par simple désir amoureux, me réjouit à chaque seconde qui passe. Je ne voulais pas d’enfant par simple désir de me reproduire. Je voulais un enfant de nous. Un être que je chérirai autant que j’ai chéri mon amour pour toi. Et j’en prendrai tout autant soin. Et je ne remercierai jamais assez la vie, d’avoir pu la traverser avec la conviction profonde d’avoir su, c’est quoi aimer. Et d’être aimée. Nous étions deux. Nous serons trois. Un peu de vrai et de concret dans nos vies d’images, de cliques, de selfies filtrés, de futilité photoshoppée, de vacuité botoxée, enfin l’amour d’un être qui a réellement besoin de nous, de réel, de tout ce que nous sommes, pour découvrir le plus beau de ce qu’on a vraiment, à donner. Je t’aime. Je vous aime. Je nous aime déjà. Kim. Crédit photo: @carllessardphotographe

A post shared by Kim Lévesque-Lizotte (@kim_lizotte) on

Crédit photo à la une: Page Facebook officielle de Kim
Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Du même auteur

Kim Lévesque-Lizotte partage de magnifiques photos de grossesse