logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Mode VIP: La mode «relaxe» de la comédienne et peintre Brigitte Lafleur

On l’a aimée d’amour dans La Galère et maintenant, on ne peut plus s’en passer! Aujourd’hui, la comédienne nous fait une fleur en répondant dans un premier temps à nos questions mode, puis en nous jasant de ses nouvelles toiles et de son nouveau vernissage. Lisez jusqu’à la toute fin!

Brigitte Lafleur, à quoi ressemble ta routine beauté? 

Elle commence le soir; puisque j’ai une peau fragile, c’est important de bien me démaquiller avant de me coucher. Avant, j’utilisais toujours l’eau micellaire de Bioderma, mais maintenant je prends les nettoyants et hydratants Cetaphil puisqu’ils ne sont parfumés. Tu vois, je viens d’ailleurs de commencer une nouvelle affaire et je ne sais pas si ça fonctionne: prendre un verre d’eau citronné dès le réveil le matin, avant quoi que ce soit d’autre! Je ne sais pas si ça va être bon pour mon teint et autres, mais je sens déjà que ça fait un effet bénéfique sur mon corps puisque je me sens purifiée avant de commencer la journée. Sinon, j’ai besoin d’énormément de sommeil dans la vie et, lorsque j’en manque, ça paraît tout de suite dans ma figure puisque je deviens les yeux bouffis! Je crois que c’est ça le plus important pour moi, de dormir mon 8 heures par nuit. C’est magique pour me sentir fraîche comme une rose! J’avais une panoplie de crèmes avant, mais j’ai été réduite au plus simple par mon dermato: Laroche-Posay pour la nuit et le matin, je prends le spécial rosaliac parce que je fais un peu de rosacée!

Crédit photo: Karine Paradis

3 à 5 choses dans ton sac dont tu ne pourrais te passer?

Mon sac, c’est l’enfer comme il y a des trucs dedans! J’ai toujours sur moi un crayon à lèvres Lise Watier ou Jouviance, un gloss Clarins et une poudre matifiante Lise Watier. Souvent, au lieu de mettre de la poudre matifiante, je traîne des petits papiers abstracteurs de sébum Lise Watier, car c’est vraiment miraculeux!

La mode est synonyme de quoi pour toi?

D’amusement! En fait, c’est très important que je me sente en confiance. En même temps, c’est très bizarre, car c’est très secondaire pendant de longues périodes de ma vie: disons que lorsque je suis dans des périodes intenses de peinture, je suis juste en mou, et je fais dur pendant trois mois de temps (rires). Mais non! Même si c’est très relaxe ce que je vais porter, j’aime ça me trouver un petit quelque chose de «cool» qui va donner un petit effet wow à mon kit et va me donner l’impression d’être cool aussi (rires)!

Les runnings préférés de Brigitte?

Les indispensables dans ta garde-robe?

J’aime beaucoup le chemisier, de tous les prix et toutes les couleurs, et je le porte intensément. Avec le temps, on dirait que je suis de plus en plus garçonne, mais je trouve qu’il y a aussi un côté très féminin à ça: une chemise avec une paire de jeans et des talons, je trouve ça ultra féminin même si c’est relaxe. J’adooooore les cotons ouatés cool et les runnings aussi!

Quand je peins, j’utilise de vieilles jeans ou des leggings que j’ai depuis longtemps et qui sont recouvertes de peinture, ainsi qu’une chemise noire. En plus, je me trouve sexy et belle en les portant même si c’est du linge plus mou, trash à cause de la peinture! Je suis chez moi, mon chum est souvent là et je suis bien contente de me trouver cute pareille, parce qu’à un moment donné ça serait un peu plate d’être tout le temps «affreuse».

Comment décris-tu ton style?

Avec les années, je suis de plus en plus relaxe. Mais, tous mes morceaux relaxes, je les choisis avec soin! Regarde, comme mes jeans, je les ai vraiment cherchés longtemps et je les ai dénichés à Paris… mais, quand je trouve le fit parfait, c’est le bonheur et je les porte tout le temps! J’ai aussi une passion des runnings parce que j’aime le confort et j’en ai de toutes les couleurs, j’en ai qui montent haut et qui font comme des bottillons sur la jambe, de toutes les sortes; avant j’étais vraiment talons hauts parce que je suis petite, mais maintenant j’assume ma grandeur! J’adore aussi les cotons ouatés originaux. Ça c’est mon style de tous les jours, mais pour des événements spéciaux, je suis capable d’être chic et coquette!

Brigitte à son vernissage

Ta dernière folie mode? 

Mes dernières jeans que j’ai trouvées chez Burberry… ça n’a pas de sens payer une paire de jeans ce prix-là (rires)! Mais quand tu portes ça à tous les jours, je trouve que parfois ça vaut le sacrifice! J’ai fait une razzia dans une boutique de chaussures à Boucherville que je ne connaissais pas, t’sais quand tout te va bien, il y a des jours comme ça: des bottillons roses, des chaussures bleues royales, des bourgognes… écoute, je n’ai même pas encore eu le temps de tout porter depuis mon magasinage il y a deux mois. Je trouve que lorsque tu portes de belles chaussures dans la vie, tu peux être habillée un peu n’importe comment en haut et te sentir cool tout de même.

Ton produit chouchou du moment? 

C’est drôle parce que j’ai jeté tous mes produits ces derniers temps, car un dermatologue m’a dit qu’ils étaient tous trop parfumés. Je suis donc revenue à la simplicité, mon Cetaphil comme nettoyant pour la peau parce que ce n’est pas cher, parfait et non parfumé. Ça et Laroche-Posay! J’ai un type de peau fragile.

Ton designer québécois favori?

Oh la la, c’est dur! Écoute, mon prochain projet dans les semaines à venir, c’est d’aller voir Bougaricci pour qu’il me fasse une robe. J’aime tellement le gars, je le trouve tellement sympathique et ça fait longtemps que je veux le faire… j’adore le personnage!

Brigitte et Bougaricci (et ses fameuses lunettes)

Tes icônes mode? 

Isabelle Racicot s’habille vraiment très bien et chaque fois qu’elle porte quelque chose je le veux! Catherine Proulx-Lemay aussi, c’est toujours inspirant comment elle s’habille! J’aime tellement la simplicité, mais l’unicité, et ces filles-là sont uniques. J’aime les gens qui s’assument!

En quoi avoir des enfants a changé, ou non, ta vision de la mode?

Je dépense en général beaucoup plus pour ma fille maintenant pour des vêtements que pour moi-même. On dirait que c’est depuis que je suis avec elle que je suis relaxe et que je mets des runnings, justement parce que je l’ai toujours dans mes bras! C’est une mode plus pratique au jour le jour! Mon chum et moi, on doit vraiment se retenir de trop lui acheter des vêtements, car on est un peu fous de ça (rires)… elle a vraiment une garde-robe de rêve!

Brigitte et son amoureux Mario Provencher

Qu’est-ce qui s’en vient pour toi? 

Les médias ont pu découvrir mes nouvelles toiles en primeur la semaine dernière lors de mon nouveau vernissage. C’était comme un rêve puisque j’étais entourée de mes amis et ma famille, mais je me suis aussi payée la traite parce que j’ai invité le chanteur Tire le Coyote à venir faire une perfo live: j’aime tellement Tire le Coyote, je peins en écoutant sa musique depuis tellement longtemps et de le voir chanter à mon vernissage, que pour moi, c’était magique. Il y a une dizaine de jours, j’ai mis en vente mes nouvelles toiles sur mon site… et je n’en reviens pas, parce que 80% étaient déjà vendues lors du vernissage. Si vite! C’est fou raide… ça aide un peu à mon bonheur!

Épingler

Quand j’ai arrêté de peindre, c’est vraiment parce que j’avais trop de travail! Mais, on dirait que c’est en arrêtant que je me suis rendue compte que c’était trop, de peindre tout le temps des chevaux. J’en ai tellement fait pour Cavalia, que j’avais l’impression de me répéter un peu. En recommençant cette année, je me suis lancée en toute liberté et c’est ça qui a été merveilleux: j’ai ajouté de la feuille d’or aux toiles, la couleur est apparue aussi, et on dirait que j’ai retrouvé une espèce de liberté que j’avais perdue et c’est ça qui a fait toute la différence. La feuille d’or, ça faisait vraiment longtemps que je voulais le faire; j’ai essayé par moi-même et j’ai finalement dû aller prendre un cours parce que c’était trop complexe (rires)! C’est ça qui a fait en sorte que je retrouve le plaisir dans la peinture, que je «retripe» sur ça, à cause de la dorure et de la liberté de peindre juste pour peindre!

Épingler

Au départ, je ne pensais pas peindre des chevaux cette année, je m’enlignais vers des personnages… finalement, ça ne fonctionnait pas du tout, c’était laid (rires)! Mais, je n’ai pas dit mon dernier mot, je vais réessayer et tenter de trouver comment faire, ça ne m’a pas quitté dans ma tête de vouloir peindre des personnages.

Brigitte et sa fille! Crédit photo: Paul Ducharme

Ma fille me demande maintenant: «Maman, on fait quand de la peinture?» Elle peint elle aussi, à côté de moi… même que parfois elle veut peindre sur mes toiles et je dois l’arrêter (rires)! Pour elle, mon atelier (qui est dans la maison), fait partie de son environnement et elle me voit peindre à tous les jours. C’est comme un jeu, comme dessiner ou jouer avec de la plasticine, c’est routinier! Elle a encore de la peinture à doigts, elle s’en met partout et je trouve ça trop cute!

Vous pouvez voir toutes les toiles de Brigitte sur son site (juste ici)! Ne manquez pas Brigitte dans Les pays d’en haut dès janvier, alors qu’elle y interprétera un tout nouveau personnage! Voici une galerie photos du vernissage de la belle!

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Du même auteur

Mode VIP: La mode «relaxe» de la comédienne et peintre Brigitte Lafleur