logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Les textiles et la planète

Selon un rapport produit par le Village des valeurs, les Nord-Américains envoient plus de 10,5 millions de tonnes de vêtements dans les dépotoirs chaque année alors que 95% pourraient être recyclés. Oui, oui, recyclés. Vous ne le saviez pas? Moi non plus. Voici comment je l’ai appris.

Ma sœur Noémie voulait absolument que je rencontre Myriam Laroche, la fondatrice d’Eco Fashion Week et elle avait bien raison. Le discours écolo étant souvent empreint de jugement, je dois vous avouer que j’étais un peu mal à l’aise avant notre rencontre parce que comme tout le monde, je fais un peu ma part, mais je ne suis pas la fille la plus verte du monde non plus. J’ai plutôt eu le plaisir de jaser avec une fille vraiment cool qui considère que chacun a son «écorecette» en accord avec ses valeurs et qu’il est bien inutile de juger celle des autres.

Elle me donnait l’exemple du cuir végane. Plusieurs l’adoptent parce qu’il n’est pas fait de peau d’animaux (et que l’élevage d’animaux pollue, etc.) et que cela correspond à leurs valeurs. C’est tout à fait correct. D’autres préfèrent le cuir véritable parce que sa durée de vie sera plus longue et qu’il est plus biodégradable. C’est tout aussi correct de privilégier les achats durables.

On parle peu du recyclage du textile et pourtant, c’est fou ce qu’on peut faire avec nos guenilles. Même vos bas solitaires et chaussures uniques peuvent faire le bonheur de quelqu’un. Les premiers peuvent être recyclés en matière de rembourrage et pour les souliers, imaginez-vous qu’il y a une entreprise en Indes qui en reçoit des tonnes et refait des paires pour les gens dans le besoin. Alors maintenant, on ne jette plus rien on va porter au Village des valeurs (qui est le plus grand recycleur de textiles au monde)! On peut donner évidemment à d’autres organismes de sa région, mais l’idée, c’est de ne rien mettre aux poubelles.

Je vous invite vraiment à écouter ce balado parce qu’il regorge d’information intéressante et pertinente et qu’il pourra certainement animer vos conversations au brunch de ce dimanche puisque ce sera le Jour de la Terre. Désolée pour le son un peu écho, nous avons fait l’enregistrement dans une chambre d’hôtel et non en studio.

Pour terminer, voici les 3 conseils de Myriam pour une consommation plus responsable du textile:

Achetez usagé

Pas nécessaire de tout acheter de seconde main, mais disons un vêtement sur 10. Déjà, cela fait la différence.

Encouragez l’économie locale

Achetez des vêtements faits ici, au Québec ou au Canada.

Posez des questions en magasin

Posez des questions en magasin sur la provenance des vêtements, des textiles, leur mode de teinture… Il y a fort à parier que l’employée du magasin ne saura vous répondre (ne la blâmez pas!), mais si nous sommes plusieurs à s’informer, le message sera relayé au siège social et fera son chemin.

Nous vous proposons

Du même auteur

Les textiles et la planète