logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Shutterstock

Matcha: le matin je ne pense qu’à ça!

Jamais je n’aurais pensé un jour préférer une autre boisson chaude à mon café matinal. Mon café, c’est comme une méditation qui a précédent sur tout. Et pourtant, aujourd’hui, j’avoue qu’aux petites heures, je me réveille en pensant a mon thé matcha! Étant un peu moins caféiné, il me permet de blottir ma tasse préférée au creux de mes mains et d’ainsi pouvoir renouveler le plaisir en prenant un bon café vers 10h. Cette nouvelle routine fait allonger le plaisir douillet du matin et je ne peux plus m’en passer!

C’est en faisant des test alimentaires que j’ai décidé de soustraire le café de mes plaisirs quotidiens… pour quelques semaines! Le temps de réaliser que je pouvais le réintégrer dans mon quotidien, j’avais développé un goût pour le matcha dont je ne voulais plus me départir.  Je suis tombée amoureuse de la sensation du thé mousseux sur mes lèvres et de son goût vif. Mon matcha, je le préfère en latté, avec du lait de riz (qui est naturellement un peu sucré) et j’ai trouvé ma propre façon de le faire. Avant de vous présenter mon petit subterfuge pour déjouer les japonais, parlons de l’héritage de ce breuvage divin.

Bien que le matcha soit relativement nouveau ici, c’est en fait le résultat de 800 ans de savoir-faire transmis de génération en génération au Japon. Le matcha étant devenue la boisson santé de l’heure. Comme quoi 2020 n’apporte pas que du mauvais!

Qu’est-ce que le matcha?

La poudre de matcha est faites à partir de feuilles de thé vert finement moulues. On prépare le matcha à la manière d’un café instantané, en le dissolvant dans de l’eau chaude (et non bouillante, j’y reviendrai) plutôt que de l’infuser comme le thé régulier.

Shutterstock

De nombreux bienfaits

Les moines bouddhistes zen japonais buvaient du thé matcha pour leurs méditations. Les plus hautes classes de la société japonaise l’utilisaient comme remède. Sans connaître toute la science derrière, ils avaient déjà compris qu’il procurait de nombreux bienfaits! 

Le matcha favorise la concentration et la mémorisation. Comme la caféine qu’il contient est associée un acide aminé appelé L-Théanine qui la rend plus facilement tolérée par le corps, on ne ressent pas un effet coup de fouet comme avec un café. Son effet dynamisant s’étend plutôt sur 4 à 6 heures, de quoi passer une bonne journée sans baisse ni pic d’énergie.

La poudre de matcha est un puissant antioxydant. Comme la feuille de thé est consommée dans sa totalité, le matcha contient 137 fois plus de catéchines (un antioxydant) que les autres thés verts japonais. Pour faire une comparaison, il faut boire 10 tasses d’un autre thé pour obtenir la même quantité que ½ cuiller à thé de matcha. La catéchine renforce le système immunitaire et lutte contre le cholestérol.

Son taux élevé de flavonoïdes aide à ralentir les maladies dégénératives comme l’Alzheimer et les démences.

On dit aussi que le matcha soulagerait les maux de tête et qu’il aurait même des effets sur l’humeur.

L’art du matcha

Pas besoin d’observer tout le cérémonial japonais pour se préparer un délicieux matcha, mais il y a un minimum de technique à observer pour que notre thé soit mousseux (et instagrammable) à souhait. On a aussi besoin d’un outil essentiel : un fouet de bambou (appelé chasen) que l’on peut acheter pas mal partout où l’on vend du matcha. Ce sont des inséparables!

Shutterstock

Pour infuser un matcha qui ne sera pas trop amer, la température de l’eau est très importante. Une eau pas trop chaude (75-85 °C ou 170-185 °F), vous permettra d’obtenir un thé d’un beau vert jade au moment de le fouetter. Si votre bouilloire n’a pas de sélection de température, pas de problème! Faites bouillir l’eau puis laissez-la reposer 10 minutes avant de préparer votre thé.

Si on a le temps, on peut verser un peu d’eau dans un bol ou une tasse à ouverture large (comme pour les lattés) pour le réchauffer. Si vous comptez boire votre matcha dans une tasse haute, je vous conseille de le préparer dans un bol et de le transférer. Sinon vous n’arriverez pas à bien le fouetter. On en profite pour réchauffer notre fouet en même temps puisque cela aidera à créer une mousse onctueuse. Après quelques minutes, on jette l’eau et on essuie la tasse.

On dépose ensuite de ¼ à ½ cuillère à thé (vous pouvez aller jusqu’à 1 cuillère à thé selon votre goût) de matcha dans la tasse ou le bol et on y verse ½ tasse d’eau. C’est là que le plaisir commence! On prend notre fouet de bambou et on fouette en faisant des « M » pendant environ 2 minutes ou jusqu’à ce que notre boisson soit mousseuse. On veut de petites bulles fines à la surface On peut ensuite allonger d’eau ou de lait moussé pour un matcha latté.

Ma façon à moi? Avec un mousseur! Voilà, ma petite recette magique. Pendant que je fais bouillir de l’eau, je verse mon lait de riz dans un mousseur, en ajoutant une petite cuillère de poudre matcha. Quand le lait est chaud, je le verse dans ma tasse (il remplit la moitié), puis j’ajoute l’eau chaude de la bouilloire. Voilà, mon thé est prêt en 1 minute 30 secondes!

Le saviez-vous? Le thé matcha doit être gardé au frigo pour préserver sa fraîcheur.

Profiter de ses bienfaits de 1001 façons

Si vous n’aimez pas le goût herbacé du matcha, vous aimerez peut-être une version aromatisée. J’aime beaucoup ceux à la pêche et à la vanille de chez David’s Tea. Si vous n’êtes pas de type thé du tout, eh bien le matcha se cuisine! Vous pourriez par exemple l’ajouter à vos smoothies, yogourts et boules d’énergie ou encore en faire une excellente crème glacée d’un beau vert éclatant.

Et pour s’initier, David’s Tea propose cette année un calendrier de l’Avent 100% matcha avec 24 variantes à essayer.

Du même auteur

Matcha: le matin je ne pense qu’à ça!