logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Un nouveau vaccin contre le zona

L’an dernier, j’ai appris qu’un membre de ma famille souffrait (c’est vraiment souffrant, semble-t-il) de zona et après avoir discuté avec lui, je m’étais promis de me faire vacciner quand j’aurais 50 ans. On conseille le vaccin à partir de cet âge puisque la plupart des gens touchés ont plus de 60 ans. Mais récemment, 2 amies, l’une de 26 ans seulement et l’autre dans la quarantaine m’ont confié avoir la maladie alors j’ai décidé de me vieillir de quelques années et d’aller me faire vacciner tout de suite!

Qu’est-ce que le zona?

Le zona est causé par une réactivation du virus de la varicelle, qui reste dormant dans les ganglions nerveux pendant de nombreuses années après qu’une personne ait eu la varicelle. Donc, si comme plus de 90% des adultes, vous avez eu la varicelle, le virus du zona est dissimulé dans votre système immunitaire. En raison de l’âge ou d’une maladie, le système immunitaire s’affaiblit et le virus peut se réactiver. La réactivation peut aussi survenir en période de stress intense comme l’a observé Gaétan Auger, le gentil infirmier en chef du Sanctuaire qui m’a administré le vaccin.

PINTEREST

Les symptômes

Le zona se manifeste par une lésion cutanée présentant une grappe de vésicules douloureuses le long d’un ganglion ou d’un nerf. On l’observe souvent sur le visage ou le thorax, mais elle peut apparaître sur n’importe quelle partie du corps. La personne atteinte éprouve d’abord une sensation de brûlure sur une zone de la peau longeant un nerf puis une rougeur apparaît suivie de vésicules remplies de liquides semblables à celles de la varicelle. Il faut compter généralement 3 semaines avant qu’elles disparaissent. De 60 à 90% des personnes atteintes de zona ressentiront une douleur locale aigüe semblable à un élancement ou une décharge électrique, que l’on appelle névralgie postzostérienne.

Comment le prévenir

La meilleure façon de prévenir le zona serait de ne jamais contracter la varicelle, mais vous savez comme moi que c’est mission quasi impossible. On vaccine aujourd’hui les bébés, mais cela ne fait pas assez longtemps pour que l’on puisse déterminer si ce vaccin protège aussi du zona. On a observé toutefois que les adultes qui avaient eu la varicelle et qui avaient été en contact avec la maladie quelques années plus tard avaient moins de chances de développer le zona. On peut aussi se faire vacciner. J’ai choisi de recevoir le SHINGRIX, un nouveau vaccin dont le taux d’efficacité est de 97% chez les moins de 50 ans et de 91% chez les moins de 70 ans. L’administration est un peu douloureuse puisqu’elle se fait par voie intramusculaire, mais il cause peu d’effets secondaires. Il m’en a coûté 163$ en clinique privée. Si vous êtes intéressée, vous pouvez vous informer auprès de votre médecin ou même de votre pharmacie. Plusieurs offrent des services de vaccination et dans ce cas, l’infirmière sur place peut prescrire et administrer le vaccin.

Nous vous proposons

Du même auteur

Un nouveau vaccin contre le zona