logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Êtes-vous atteints du syndrome FOMO?

Constamment en train d’espionner l’emploi du temps de vos amis sur Facebook, vous êtes terrifiés de passer à côté d’une nouvelle ou d’une activité intéressantes? Alors que certains ont peur des araignées, des monstres sous le lit ou des hauteurs, vous êtes angoissés à l’idée de manquer quelque chose d’intéressant ou pire encore, de ne pas être au bon endroit au bon moment? Et si vous étiez atteints d’anxiété de ratage, communément appelé syndrome FOMO (acronyme provenant de l’expression anglaise fear of missing out)? Voici 6 signes qui ne mentent pas.

Jamais sans votre téléphone

Dans votre cœur, votre téléphone cellulaire a pris la place de votre canin. Devenu votre meilleur ami, il vous suit comme un chien de poche autant au restaurant qu’au spa. Obsédés par votre appareil, vous avez des sueurs froides simplement à l’idée que la batterie de votre appareil pourrait être à plat ou que le réseau n’entre pas.

Vous êtes passés maîtres dans l’art de faire plusieurs choses à la fois

Pourquoi faire une chose à la fois quand vous pourriez en faire deux? Question de ne pas risquer d’être au mauvais endroit, au mauvais moment, vous mettez les bouchées doubles. Ainsi, lorsque vous regardez un film au cinéma, vous en profitez pour actualiser votre profil Facebook, en une seule soirée vous faites acte de présence à trois différentes fêtes et vous textez même vos amis en patientant à un feu rouge… Cela sans compter les notifications de tous genres et les multiples fenêtres ouvertes sur votre écran d’ordinateur.

Votre appareil électronique est votre doudou

Tel un enfant, vous avez besoin d’une doudou pour vous réconforter au coucher. Cette doudou? Votre appareil électronique. Ainsi, vous vous endormez à la lueur de l’écran de votre tablette et dès que vous ouvrez les yeux, avant même de prendre votre première gorgée de café, vous consultez rapidement et avec fébrilité les dernières publications sur les réseaux sociaux. La prochaine étape? Dormir en cuillère avec votre appareil.

Vous êtes partout… mais vous n’êtes pas là

Comme si vous défiez les lois de la physique, vous êtes constamment à deux endroits en même temps. Ainsi, lorsque vous assistez au concert de votre groupe préféré, vous préférez le filmer que de le regarder, au restaurant vous vous préoccupez davantage de publier une photo de votre repas en direct sur Instagram plutôt que de le déguster pendant qu’il est encore chaud, tandis qu’en voyage, vous publiez des égoportraits sur les réseaux sociaux pour montrer qu’il fait beau, au lieu de profiter réellement du soleil. Comme le chante Damien Robitaille: «je suis partout, mais je ne suis pas là».

Vous tenez à voir et à être vu

Peu importe que vous soyez fiévreux, que vous crouliez de fatigue ou que vous ayez une importante présentation à terminer, la peur de rater la soirée de l’année est plus forte que tout. Peur d’être mis à l’écart, vous établissez votre liste de priorités selon les événements sociaux qui se résument par «voir et être vu». Vous êtes atteint du syndrome FOMO si vous ne faites pas ce dont vous avez envie, mais plutôt, les activités auxquelles participent les autres.

Vous avez des hallucinations

Vous avez des hallucinations: même lorsque vous n’avez pas votre téléphone dans la poche, vous croyez le sentir vibrer ou encore, vous entendez des sonneries fantômes. Vous êtes si angoissés à l’idée de manquer un appel, une notification ou un texto que dès que vous le pouvez, vous jetez un œil à l’écran de votre téléphone, question d’être rassuré. Comme le veut le dicton, vous pensez qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Ça y est, vous êtes anxieux parce que vous avez répondu dans l’affirmative à un ou pire, à tous les signes? Ne vous inquiétez pas, le syndrome FOMO n’est pas une maladie incurable. Que faire alors? Jeter son téléphone intelligent à la poubelle, se couper d’Internet, fermer ses comptes Facebook et Instagram et aller s’isoler à la campagne? Et si vous commenciez par le commencement: appréciez le moment sans vous demander si vous auriez dû être ailleurs…

Du même auteur

Êtes-vous atteints du syndrome FOMO?