logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Couple : et si nous accordions nos violons?

Pas facile la vie de célibataire, mais pas facile aussi la vie de couple.  Du moins, lorsque chacun désire conserver ses petites habitudes, attitudes et comportements et, surtout, lorsque chacun a la conviction d’avoir raison de vouloir le faire.

Tout cela est comprenable :  nous avons extrêmement peur d’être assimilés, c’est-à-dire de perdre notre personnalité, notre identité, de devenir une pâle version de l’autre.  Ainsi, nous sommes sur nos gardes et, au lieu de voir ce qui motive l’autre à agir comme il le fait, nous restons accrochés à nos propres raisonnements.

Il est vrai que dans certains couples, l’un des partenaires ou les deux en viennent parfois à changer au point où on aurait tendance à trouver cela presque désolant.  Toutefois, nous sommes un peu mal placés pour les juger puisque nous ne connaissons pas toutes les raisons qui font que, par exemple, Paul ne s’adonne plus autant à sa passion pour les sports alors que Marie a cessé de faire la fête lorsqu’il y a des sorties.

Parfois, les changements sont nécessaires pour permettre au couple de se souder et pour que la confiance et la complicité s’installent.  Autrement, c’est un peu comme si chacun faisait cavalier seul.  Le couple, qu’on le veuille ou non, est une entité, une équipe.  Et pour qu’une équipe soit efficace, elle doit se concerter, se mettre d’accord sur les stratégies à adopter, ramer dans le même sens.

PRENDRE LE TEMPS D’ACCUEILLIR LA DIFFÉRENCE

Personnellement, je pense que toute demande de la part de l’autre vaut la peine d’être véritablement analysée.  Parfois, nous sommes convaincus mordicus que nous avons la bonne manière de gérer les choses – et ce, parce que nous avons toujours fonctionné de cette façon – mais…  si nous nous trompions?

Pour ma part, j’ai toujours trouvé le changement comme quelque chose de positif alors que, pour plusieurs personnes, il représente une menace.  Je ne dis pas ici que je le vis toujours facilement, mais, d’un point de vue rationnel, je sais que ça ne peut qu’être bon pour moi et si ça l’est moins, ça sera à tout le moins formateur.

Il faut arriver à voir le changement comme une occasion de vivre de nouvelles expériences et émotions puisque, dans les faits, il contribue à ajouter de nouvelles couleurs à ce que nous sommes.  Et, puis, comment pourrions-nous affirmer que quelque chose n’est pas bon pour nous si nous n’avons même pas pris la peine de l’essayer pour voir?

Évidemment, nous devons aussi apprendre à nous respecter dans ce que nous sommes et dans nos valeurs.  Ainsi, certains aspects de notre être peuvent difficilement être négociés ou modifiés si ceux-ci risquent de totalement nous déraciner ou de mettre en péril ce que nous avons de plus précieux.

Il faut apprendre à faire la nuance entre s’adapter à une autre personne et remettre à cette dernière toutes les clés de notre cœur et de notre âme.  Une bonne façon de savoir si nous sommes dans la bonne voie, c’est de se demander si nous sentons que nous brillons davantage depuis que nous sommes avec cette personne ou si nous sommes en train de nous éteindre?  Sentons-nous davantage ou moins d’équilibre dans notre vie?

Dans un couple, la richesse, c’est aussi le partage du vécu et l’acceptation des blessures de chacun.  Si nous arrivons à voir dans nos différences une opportunité de cheminer et de grandir, dès lors les craintes s’estomperont et nous baisserons notre garde.

Le secret, c’est d’arriver à MIEUX SE COMPRENDRE et à MOINS SE DÉFENDRE.  Il est vrai que cela peut représenter un véritable défi parfois, mais lorsque nous y arrivons, la récompense vaut son pesant d’or.

C’est en accordant nos violons que nous arriverons à jouer une seule et même mélodie.

Étiquettes : ,

Nous vous proposons

Couple : et si nous accordions nos violons?