logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Histoires de filles en sac à dos : pour voyager en direct de chez soi, la tête dans un livre

Histoires de filles en sac à dos publié aux Éditions Goélette est l’escapade idéale pour se sortir de la morosité de cet automne-gris-plate-qui-n’en-finit-plus-de-finir (et qui en plus vient de commencer… misère!)

Il s’agit d’un collectif de trois auteures (paraît qu’il faut dire autrices, mais j’ai du mal à m’y habituer) : Marie-Julie Gagnon, Nadia Lakhdari King et Mélanie Leblanc, toutes trois grandes voyageuses.

Histoires de filles en sac à dos c’est 3 livres dans 1. On y rencontre 3 héroïnes qui racontent chacune leur histoire qui se déroule dans un pays différent (Nouvelle-Zélande, Thaïlande et Mexique). C’est presque aussi impressionnant qu’un couteau suisse ça !

Les personnages sont très différents et les auteures ont trouvé le moyen que chacun d’entre nous s’y reconnaisse. Dans Je ne sais pas comment tu fais, on rencontre Esther une superwoman qui s’accomplit dans ses rôles de mère, de femme et d’amante. Quand sa grande amie Jeanne lui propose que leurs familles se rejoignent à l’autre bout du monde (la Nouvelle-Zélande), elle accepte sans hésiter, mais doit d’abord convaincre son mari (léger détail!). Est-ce que l’herbe est toujours plus verte chez le voisin (ou dans la famille de sa meilleure amie?). La réalité est parfois bien différente quand on gratte un peu.

Comme tout le monde, raconte l’histoire de la parfaite Maude-Emmanuelle, 27 ans, qui s’apprête à réaliser son plus grand rêve : devenir proprio d’une maison parfaite, dans une banlieue parfaite avec son chum parfait. Elle avait tout prévu, depuis toujours… sauf de se faire dumper par son finalement-non-parfait-de-chum. Piquée au vif, elle part en Thaïlande pour prouver à son ex et pourquoi pas à la planète entière qu’elle est capable, elle aussi, de spontanéité et d’insouciance. C’est à croire que le coup de masse qu’elle a reçu lui a permis de se payer un beau coup de tête.

En plus d’être très actuel, le roman de Mélanie Leblanc, On est où? aide à comprendre la nouvelle génération des influenceurs et youtubeurs de ce monde, avec Floralie, 24 ans, réelle star des réseaux sociaux. Elle a beau avoir des milliers de followers et une confiance qui semble à toute épreuve, à la banale question : « tu vas faire quoi quand tu vas être grande ? » tout s’écroule. Elle s’engage donc dans le voyage le plus inspirant, cocasse et enrichissant de sa vie. Sera-t-elle être plus grande à son retour?

Chacun des romans compte environ 80 pages. Ça se lit d’une bouchée et ça se digère mieux qu’un shish-taouk! C’est efficace et on n’a pas le temps de se perdre, parfait pour les femmes occupées ou encore les femmes en vacances que nous sommes, tu lis une histoire, tu mets de la crème, tu en lis une autre… Tu comprends le concept?

Si tu aimes lire de la chick lit et que tu aimes voyager, je te SOUHAITE de lire Histoires de filles en sac à dos. Une bonne raison de se procurer le livre : 1 $ sera remis à la fondation du cancer de sein pour chaque livre vendu.

Les filles seront au Salon du livre de Montréal vendredi et samedi alors allez leur faire un petit coucou.

Épingler
Les 3 auteures ont bien voulu partager leurs trucs de filles pour faire de leurs voyages en sac à dos des moments heureux!

Les trucs de Nadia :

Amener très peu de vêtements et tous dans des couleurs qui « matchent » les unes avec les autres. Par exemple, juste des hauts noirs ou blancs, ce qui me permet d’apporter des shorts ou des jupes de couleurs.

J’aime aussi socialiser, même quand on n’a pas envie, au départ. On peut être surpris, faire de belles rencontres et obtenir des trucs et conseils sur notre destination.

Les trucs de Marie-Julie :

Des bouchons d’oreilles. Les bons vieux classiques en mousse jaune.  J’en ai tout le temps (pour les transports en commun, les chambres d’hôtel mal insonorisées…) Ils m’ont sauvé la vie (est bien des nuits!). Je ne pars jamais sans un de mes manteaux de duvet Lolë, qui s’insère dans une petite poche. J’en ai deux : le modèle Claudia et le modèle Émeline.

Les trucs de Mélanie :

Un phrasebook dans la langue du pays que je m’apprête à visiter. Bien mieux qu’un dictionnaire, il me permet de communiquer facilement avec les habitants et ça leur fait tant plaisir quand ils voient qu’on s’intéresse à leur langue.

Des sacs de compression pour apporter le plus de vêtements possibles et me déculpabiliser de n’avoir aucune technique de rangement. Je les roule en boule et je « vide l’air » des sacs ! J’utilise ceux-ci depuis 15 ans.

Nous vous proposons

Du même auteur

Histoires de filles en sac à dos : pour voyager en direct de chez soi, la tête dans un livre