logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Les Chefs: Découvrez les aspirants-chefs de la 9e saison

Tous à vos chaudrons, ça va chauffer! Déjà une neuvième saison derrière les fourneaux pour Les chefs!, comme le temps passe vite en si bonne compagnie!

Il faut l’avouer, Les chefs! est devenu un incontournable du petit écran en terme d’émission culinaire. La 9e saison de la populaire émission animée par Élyse Marquis en compagnie de Daniel Vézina promet d’être des plus excitantes. Treize aspirants-chefs déterminés à faire leur marque dans l’univers de la gastronomie sont inscrits dans cette nouvelle compétition qui nous scotchera assurément devant le téléviseur pendant dix émissions riches en saveurs et en émotions!

Nouveautés et surprises sont au menu

Épingler

Le plus drôle dans tout ça? Lundi prochain, jour honorable du poisson d’avril, les aspirants-chefs devront pêcher leurs poissons pour réaliser leur défi (fish’n chips avec deux variétés de poissons) et ceux qui seront en danger devront faire face à trois duels plutôt qu’un seul. Au cours des semaines suivantes, ils auront la surprise d’apprendre qu’il y aura une double élimination; ils feront équipe avec les anciens gagnants des Chefs; des pompiers viendront en cuisine sur le plateau leur demander de revisiter des plats traditionnels qu’ils mangent à leur caserne; ils seront jumelés avec des jeunes apprentis de 11 à 14 ans dans un défi 100% dessert, une première à l’émission; ils s’envoleront même vers La Havane afin de s’inspirer des produits et des saveurs de la culture culinaire cubaine pour leur prochain défi! Et bien sûr, tout au long de la saison, Les Chefs! se révéleront une vitrine par excellence pour mettre en valeur les produits du terroir québécois et canadien.

Épingler

Daniel Vézina, chef exécutif du restaurant Laurie Raphaël de Québec, agira à nouveau comme coach et mentor auprès de la brigade afin de partager sa passion pour la gastronomie. On retrouvera le panel de juges experts qui évalueront chaque semaine les préparations des concurrents: Jean-Luc Boulay, chef propriétaire du Saint-Amour et copropriétaire des restaurants Chez Boulay et des Botanistes, à Québec; Normand Laprise, chef propriétaire des restaurants Toqué, Brasserie T! et Beau Mont à Montréal et également premier chef canadien à intégrer cette année le prestigieux classement des 100 meilleurs chefs au monde et Pasquale Vari, chef et enseignant à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

Les aspirants-chefs

Épingler

MAUD
27 ans, de Terrebonne, Rose Ross
Maud est suisse d’origine et elle a grandi sur une ferme à Saint-Pierre-les-Becquets au sein d’une famille d’agriculteurs. Très tôt dans sa vie, elle aide sa mère qui est responsable des repas familiaux et prend un plaisir à mettre la main à la pâte de façon quotidienne. Bien entendu, ses origines helvétiques influencent ses goûts et préférences. Encore aujourd’hui, Maud a un faible pour les plats réconfortants à base de crème, vin blanc et fromage!

Maud vit à Montréal depuis 8 ans. Après le Cégep, elle s’inscrit à l’Université McGill en sciences biomédicales. Par la suite, elle prend la décision d’aller étudier en cuisine et où elle se rend compte qu’elle est à sa place et que c’est ce qu’elle veut faire! Elle travaille au restaurant Rose Ross depuis sa sortie et chérit le rêve d’avoir son propre restaurant aux allures champêtres. Dans ses temps libres, Maud aime bien s’entrainer et profite de la belle saison pour jouer au rugby.

Épingler

MARK
29 ans, de Montréal, Monarque
Mark est né à l’Ouest de Montréal et il est d’origine germano-autrichienne. Il parle trois langues dont l’allemand. Avant de faire le choix de devenir cuisinier, il était un redoutable joueur de soccer, un sport qu’il a pratiqué au niveau élite pendant quelques années mais qu’il a dû abandonner en raison de blessures. Comme il aime l’adrénaline dans la vie, il décide de se diriger en cuisine, un domaine qui l’intéresse beaucoup et qui comble son besoin d’action. Il fait ses études dans une école de cuisine à Ottawa et il revient à Montréal pour travailler dans des bons restaurants.

Il se décrit comme un cuisinier rigoureux, qui aime les plats réconfortants et raffinés. Il pense pouvoir aller loin dans la compétition des Chefs étant donné qu’il est de nature calme et qu’il a beaucoup d’énergie. Mark souhaite aussi être en mesure de pouvoir montrer son style culinaire et bénéficier de la visibilité que lui offre l’émission.

Épingler

BRENDA
26 ans, de Saguenay, La table des Roy
Originaire du Saguenay, Brenda raconte qu’elle a commencé à cuisiner très jeune, comme elle n’aimait pas la cuisine de sa mère. À la fin du secondaire, elle souhaite faire une carrière en médecine vétérinaire mais elle bifurque vers des études en cuisine à l’école hôtelière Fierbourg.

À sa sortie, elle travaille quelques temps dans une auberge mais elle a une grande envie de voir le monde et part travailler en Australie et en Colombie-Britannique. Comme des membres de sa famille vivent en Floride, elle y passe quelques mois par année et travaille en restauration. L’été, elle revient au Québec, plus précisément aux Îles de la Madeleine, l’un de ses endroits coup de coeur. Elle y travaille comme sous-chef à La table des Roy. Elle participe aux Chefs parce qu’elle aime la compétition et qu’elle espère obtenir une belle visibilité grâce à ses performances.

Épingler

ALEX
26 ans, de Québec, L’Initiale
Lorsqu’Alex était tout petit, son objet de réconfort lors de la sieste n’est pas une doudou mais un chaudron! Durant son enfance, il se plaît à regarder des émissions de cuisine et à voir sa mère cuisiner tous les jours pour quelques enfants du quartier, qui viennent manger à la maison lors des dîners scolaires.

À la fin du secondaire, il s’inscrit à un cours de cuisine et de pâtisserie, ce qui lui procure la polyvalence qu’il souhaite dans son métier. Selon lui, sa plus grande force aux Chefs sera sa connaissance des techniques de base. Il affirme être exigeant envers lui-même et souhaite montrer qu’il a une bonne attitude et qu’il ne lâche jamais.

Dans quelques années, il voudrait devenir chef propriétaire d’un établissement gastronomique en région.

Épingler

CHLOÉ
23 ans, de St-Léonard d’Aston, Chloé Chef à domicile
Chloé est une boute-en-train qui a le sourire accroché au visage en permanence. Elle incarne bien l’adage qui dit que là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir! Elle grandit à Matane et découvre son amour pour la cuisine à 15 ans, après avoir laissé l’école, car elle n’y était pas heureuse. Elle s’inscrit à l’école hôtelière de la Capitale à Québec et travaille rapidement dans de très bons restaurants de la ville.

Elle déménage à la campagne et démarre son entreprise de traiteur à domicile. Chloé aime la cuisine goûteuse et généreuse qui met en valeur des produits frais locaux. Cet été, elle compte élever des canards et des pintades, et elle souhaite cultiver son potager. C’est une fille qui est définitivement proche de la nature. En compétition, elle dit que sa plus grande force est sans contredit sa tolérance au stress et sa facilité à s’adapter à tout.

Épingler

DAVID-JONATHAN
32 ans, de Magog, Manoir des Sables
David-Jonathan a grandi à Québec. Il raconte que c’est sa mère qui l’a poussé à faire ce métier car il avait beaucoup de facilité à cuisiner lorsqu’il était jeune. À la fin de l’adolescence, David-Jonathan souhaite travailler dans le domaine de la construction, mais comme le cours qu’il convoite est contingenté, il s’inscrit à l’école hôtelière de la Capitale. Il est un élève rapide, méthodique et ordonné, à tel point qu’il devient l’assistant des professeurs lors des démonstrations. À sa sortie, il est recruté par les meilleurs restaurants de Québec.

Il déménage en Estrie et travaille maintenant à Magog, au Manoir des Sables. David-Jonathan adore travailler les légumes, et aime tout particulièrement la cuisine qui est faite de couleurs et de textures. Concernant sa participation à l’émission, il dit bien gérer son stress et il croit que son calme sera un atout. Lorsqu’il n’est pas au travail, David s’occupe de sa fille de 3 ans, avec qui il adore faire des activités extérieures.

Épingler

JULIEN
25 ans, de Montréal, SLK RD
Né d’un père laotien et d’une mère québécoise, Julien grandit sur la Rive-Sud de Montréal. Jeune, il fait sa marque en patinage artistique et comme il est très doué dans ce sport, il monte les échelons rapidement et participe à des compétitions nationales. À 15 ans, une blessure met un terme à sa carrière, et il réalise qu’il doit faire autre chose. Il s’enrôle dans l’armée pendant 5 ans et la cuisine s’impose comme un choix logique, puisqu’il a toujours été à l’aise dans ce domaine. Il débute une formation culinaire et travaille ensuite dans plusieurs bons restaurants montréalais.

Calme, déterminé et posé, il s’inscrit aux Chefs avec la ferme intention de se tailler une place de choix dans le domaine de la restauration. Dans ses temps libres, il passe des bons moments avec sa conjointe et ses intérêts sont très centrés vers la cuisine. Comme il le dit «tout tourne pas mal autour de ça».

Épingler

JULES
26 ans, de Montréal, divers postes en cuisine
Jules a passé son enfance sur le plateau Mont-Royal. Dès l’âge de 8 ans, il commence à cuisiner avec son père qui l’encourage à se diriger vers le métier de cuisinier.

Au secondaire, il est attiré par le théâtre mais il choisit la cuisine parce qu’il se rend compte qu’il peut davantage exprimer sa créativité. Déterminé à apprendre par lui-même, il prend la décision de travailler auprès de chefs qui deviennent ses mentors. Jules adore cuisiner les légumes, les décliner et les travailler en jouant avec les textures et les saveurs. Il s’inscrit aux CHEFS parce qu’il se dit prêt pour la compétition et qu’il croit avoir les atouts nécessaires pour se rendre loin.

Dans ses temps libres, il aime courir car «après avoir couru, je trouve un état de légèreté et d’allégresse… Ça me fait du bien».

Épingler

MAXIM
28 ans, de Montréal, La petite boulangerie
Maxim a toujours eu une fascination pour la cuisine et c’est en regardant sa mère que sa passion s’est développée. À 15 ans, il se fait engager comme plongeur et au fil du temps, il touche à tous les métiers en cuisine. Le fait de suivre une formation culinaire devient une évidence puisque c’est ce qu’il souhaite faire toute sa vie. À sa sortie, il travaille dans plusieurs bons restaurants, dont Le Club Chasse et pêche où il a été grillardin jusqu’à l’hiver dernier.

Maxim est passionné par la cuisine locale et les aliments de saison. En participant aux Chefs, il souhaite se rendre loin tout en restant dans le plaisir de la compétition. Il est conscient que les défis ne sont pas toujours faciles mais il souhaite montrer à ses collègues et ses proches qu’il est un candidat de calibre. En dehors de la cuisine, Maxim aime jouer au hockey et dévaler les pentes de ski!

Épingler

NIKOLAS
25 ans, de Montréal, divers postes en cuisine
Nikolas est d’origine hongroise. Il grandit à Châteauguay et très jeune, il passe du temps en cuisine avec sa grand-mère qui prenait des heures à râper le chou pour en faire de la choucroute. À la fin du secondaire, il met du temps à choisir ce qu’il veut faire mais sa passion le rattrape. À sa sortie de l’école de cuisine, il est engagé dans plusieurs bons restaurants. Nikolas aime mettre en valeur les produits d’ici et il peut passer des après-midis dans un marché à regarder, goûter et réfléchir aux plats qu’il préparera. Il dit que l’une de ses forces aux Chefs sera sa polyvalence car il a occupé plusieurs postes, et qu’il maîtrise bien les cuissons.

C’est un jeune homme au grand coeur qui aime aider les autres. C’est un altruiste qui n’hésite jamais à laisser son poste de travail pour venir en aide à un collègue. Dans ses temps libres, il aime pratiquer la course à pied, et c’est de cette façon qu’il se rend très souvent au travail.

Épingler

SANDRA
36 ans, de Longueuil, traiteur, chef à domicile
Sandra a la piqûre de la cuisine grâce à son grand-père qui l’initie à ce travail lors d’une soirée de levée de fonds qu’il organise. La jeune Sandra assiste alors la cuisinière en chef et elle y prend beaucoup de plaisir !

Au moment de faire un choix de carrière, elle se dirige vers le métier de préposée aux bénéficiaires, qu’elle n’exercera jamais. Elle est serveuse pendant 10 ans et décide de s’inscrire à l’Institut du tourisme et d’hôtellerie du Québec. À sa sortie de l’école, elle part travailler en Europe et aux États-Unis, grâce à la bourse Grands Chefs Relais et Châteaux qu’elle remporte. Elle revient au Québec où elle est engagée dans de bons restaurants dont le dernier, Moleskine, où elle est sous-chef. En 2018, elle accouche d’une petite fille qui a maintenant 10 mois. Pour l’émission Les Chefs!, elle choisit de reprendre ses couteaux pour montrer de quoi elle est capable!

Épingler

PATRICK
28 ans, de Montréal, divers postes en cuisine
Patrick naît à Montréal d’un père italien et d’une mère québécoise. La cuisine prend une grande place dans la famille et Patrick garde de précieux souvenirs de ces moments familiaux.

Au Cégep, Patrick choisit d’étudier en cinéma mais après quelques temps, il lâche tout pour s’inscrire en cuisine. Il ne termine pas son cours mais il décide de partir travailler à différents endroits au Canada, dont Vancouver et Toronto. C’est là qu’il développe son talent. Il s’inscrit aux Chefs car il a envie de participer à une compétition et croit être en mesure de montrer qu’il est capable de se débrouiller dans plein de situations. Dans ses temps libres, il aime partager des bons repas en famille et il ne rate pas une occasion de partir à la campagne pour faire du canot ou du kayak.

Épingler

PIERRE-ALEXANDRE
26 ans, de Québec, Les 3 Brasseurs
Pierre-Alexandre a toujours eu l’amour de la cuisine. Ses plus vieux souvenirs remontent à l’âge de 2 ans, lorsqu’il aidait sa mère à préparer des desserts! Sa passion et son désir de faire ce métier se confirment à la fin du secondaire, lorsqu’il est invité à cuisiner un repas pour les élèves. Il prend plaisir à cette tâche, et s’inscrit au cours de cuisine hôtelière de la Capitale.

Comme il souhaite être plus polyvalent, il étudie ensuite en pâtisserie. Après avoir fait des stages en France dans de grandes maisons, il revient à Québec avec l’intention de faire sa marque. Pierre-Alexandre a un faible pour la cuisine française, et il maîtrise particulièrement bien les cuissons. Il se décrit comme un cuisinier structuré et il croit que ce sera un atout important lors des défis. Aux Chefs, il veut prouver qu’il est un solide compétiteur.

Épingler

Les quatre finalistes à l’issue de la compétition recevront de magnifiques prix:

Le grand prix est d’une valeur de 30 000$ comprenant des bourses en argent en plus d’un voyage d’une semaine pour deux personnes en Grèce.
Le second prix est une bourse en argent de 10 000$.
Le troisième prix est une bourse en argent de 5000$ et finalement, la 4e position remportera un certificat-cadeau de 3000$ pour accessoires et équipement de cuisine.

Rendez-vous le 1er avril sur ICI TÉLÉ à 20h!

À lire aussi:

Tout s’embellit avec Julie: Julie Asselin nous dévoile tous ses trucs!

Crédit photo: Ici Télé
Étiquettes : , , , , , , ,

Nous vous proposons

Du même auteur

Les Chefs: Découvrez les aspirants-chefs de la 9e saison