logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Mari photographie

Madonna en ménopause

Avec sa fructueuse carrière et ses gestes radicaux, Madonna nous a démontré le pouvoir de l’émancipation au féminin autant qu’elle a profondément marqué notre perception de notre propre corps en nous flagellant de ses abdos et fessiers de fer. Lorsqu’elle embrassait autant de femmes que d’hommes, la reine de la pop présentait un différent modèle de sexualité. Dans sa vie de mère, le seul fait d’adopter des enfants seule était tout autant libérateur. On l’en remercie. On la remercie un peu moins de s’être créé une musculation stéroidée et un visage plastifié. À l’offre de vieillir, la femme de 61 ans a répondu comme dans les pubs de Loto-Québec non merciiiiiiii! Ce faisant, elle ne nous a pas fait sentir le passage inévitable des femmes, la ménopause, à nous, sa génération de fans qui foncent dedans comme un dix vitesses dans une côte à pic. Est-ce le dernier des tabous auquel Madonna n’a pas touché?

J’ai googlé «Madonna Ménopause» et je n’ai trouvé aucune citation de la chanteuse fétiche. Je suis par contre tombée sur la déclaration de l’animatrice Rosie O’donnell qui mentionnait dans une interview télévisée que lorsqu’elle a raconté à son amie qu’elle avait des bouffées de chaleur la nuit, Madonna lui aurait suggéré d’appliquer de la crème (aux hormones). That’s it! C’est tout ce que l’on peut trouver. Come on Madounne… On aurait aimé ça que tu Express yourself et que tu nous donnes tes trucs pour passer au travers de l’âge ingrat!

Parce qu’il faut qu’il y en ait une qui le fasse, je me promets de vous en mettre plein la vue, même s’il y a de la brume dans mes lunettes grâce aux premières bouffées de chaleur démentielles qui ont commencé ce printemps, mais qui m’ont heureusement donné un répit depuis. Je sais que je ne paie rien pour attendre. Cela reviendra à la puissance mille bientôt. N’empêche que je me suis posé de sérieuses questions: est-ce le réchauffement climatique qui m’atteint autant? Je me suis demandé si quelqu’un avait monté le thermostat de ma vie pour rire de moi. Mon homme fournaise en était si heureux! Pour la première fois, je le rejoignais dans son ambiance naturelle. Iohann dort avec l’air climatisé et une fan à hélice à 2 pieds du visage depuis toujours. Depuis notre rencontre, je me plaignais de vivre dans un frigidaire de dépanneur. Je me lançais dans le lit avec des pantalons de pyjama, un coton ouaté et un châle. Je me faisais un igloo avec notre duvet en couvrant ma tête, laissant un petit trou pour le bout de mon nez pour respirer. Aujourd’hui, mes pyjamas ont rapetissé. Bonjour camisoles et shorts, la nouvelle moi sexy au lit est arrivée!

Moins sexy peut-être, la bedaine qui vient avec ces changements hormonaux. En fait, je dis moins sexy, mais tout dépend de l’état d’esprit dans lequel on se place. Pour ma part, lors de nos dernières vacances de bord de mer, j’ai pris la décision de m’imaginer que j’étais enceinte. C’est beaucoup plus facile! Les gens pensaient en nous regardant mon chum et moi «quel beau couple! Ils ont l’air en amour. Ça doit être leur dernier bébé qui s’en vient!»

Épingler

Même si l’on fait du sport assidûment, rien n’y fait. Les hormones de la trahison ramollissent les tissus du bas du ventre occasionnant une multitude de désagréments. Vous en voulez un? Demandez à une femme dans la cinquantaine si elle pète un peu plus et vous aurez votre réponse. Les flatulences font partie des symptômes de préménopause et aucune femme ne peut y échapper!

L’éléphant dans la pièce

C’est drôle, les discussions sur le sujet se font presque toujours derrière des portes closes, comme si on n’avait pas envie d’avoir l’air de se plaindre devant nos hommes. Pourtant, les gars devraient être éduqués autant que nous sur la question pour pouvoir nous accompagner comme avec les autres étapes de nos vies. S’ils étaient là à la première échographie de bébé, ils doivent être au courant de ce qui se passe 20 ans plus tard dans nos ovaires! Mon homme s’est bouché les oreilles (littéralement) pendant quelques mois comme si cette conversation ne pouvait arriver, puis un jour il a abdiqué. Après tout, on parle ici de santé!

Et si l’andropause de nos hommes est un peu moins visible à l’oeil nu, la «ménopause masculine» est tout aussi présente tant dans leur état que par les décisions qu’ils prennent à cet âge. La crise de la cinquantaine, c’est pour tout le monde! En passant, sachez que l’andropause est caractérisée par une diminution de la libido, la perte de masse musculaire, une perte d’énergie, une sensation de fatigue permanente, la dépression, l’irritabilité et les sautes d’humeur. Ça vous rappelle quelqu’un?

Dans le fond, ce passage obligé est une étape de vie comme l’adolescence, sauf qu’on ne fait pas chier nos parents cette fois-ci, mais notre conjoint.e. C’est peut-être pour ça que Madonna n’a pas de chum ou de blonde steady. Elle s’est dit qu’elle n’écoeurerait personne avec cela. Sauf qu’on s’aperçoit quand on en parle qu’on est un peu tous dans le même bateau. Un gros navire de croisière qui nous emmène lentement vers l’île de la sagesse. Notre Material Girl a atteint l’âge d’or depuis belle lurette (c’est 50 ans pour ceux qui se demandent), mais son coeur est encore très jeune.

Devons-nous reprocher à la reine de la pop de ne pas se mouiller quand on parle de sécheresse vaginale et autres symptômes associés à la préménopause? Pourquoi ne pas demander au king du rock, Bruce Springsteen lui-même, histoire de comparer des pommes avec des pommes? Après vérification, la seule différence est qu’on a jamais posé la question à Springsteen. Mais à mon avis, le seul fait d’ÉCOUTER du vieux Springsteen est un signe clair d’andropause, mais ça, c’est une question de goût. Alors ce qui est bon pour le king est-il bon pour la reine? Définitivement! Il reste une part de rêve dans le monde de la musique et c’est peut-être bien correct comme ça.

À mon âge vénérable de 49 ans, je sais aujourd’hui que je préfère la réalité au fantasme de la jeunesse éternelle. C’est comme les dents de sagesse qu’il faut arracher: ça fait mal au début, mais après, il y a un soulagement indéniable. Vous allez me voir vieillir, ça va peut-être vous faire mal à vous aussi, car cela va vous rappeler votre propre temporalité. Je sais par contre qu’à la fin, on pourra se bercer ensemble, se réconforter et se dire qu’on a eu bien du fun. Je ne serai peut-être plus nue sur ma chaise comme dans la vidéo Dis-Moi, mais je me serai dénudée de tabous et cela sera peut-être encore plus beau.

Épingler
Crédits photos: Marie Photographie

Nous vous proposons

Du même auteur

Madonna en ménopause