logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Marie-Josée Arel: Confessions d’une femme en quête spirituelle!

Quand le froid se fait sentir, on aime se tenir au chaud et prendre soin de soi! Il n’y a pas de mal à se poser de temps à autre et il semble que l’hiver soit la saison parfaite pour rester bien emmitouflée dans notre couverture de laine préférée en compagnie d’un bon livre! Parmi les nouveautés à se mettre sous la dent, vous voudrez assurément mettre la main sur le nouveau livre de Marie-Josée Arel, Rendez-vous avec l’infini? Confessions d’une femme en quête spirituelle, qui nous propose une vision ouverte de la spiritualité où il est possible de tout remettre en question!

Comment décrire la quête spirituelle?

Marie-Josée tente de répondre à cette fameuse question avec une ouverture, une humilité et une franchise peu communes, levant le voile sur les préjugés entourant la spiritualité. De l’adolescente sombre et tourmentée à la religieuse éprise d’absolu, puis à la femme d’affaires dynamique, Marie-Josée retrace les moments clés de son cheminement… qui est loin d’être toujours baigné de lumière divine. Entre l’ombre et la lumière, la foi et les doutes, l’exaltation et la rébellion, elle s’est interrogée sans relâche et partage aujourd’hui les réflexions issues de ce voyage intérieur: une vision contemporaine de la spiritualité, sans tabous, qu’elle nous livre de façon très personnelle. S’il y a une préoccupation qui est de plus en plus au cœur des gens, c’est bien de donner plus de sens à leur vie et l’attrait pour la spiritualité, évacuée de toute dimension religieuse, est de plus en plus fort.

Découvrez le récit de vie inspirant de Marie-Josée Arel dans 3-2-1…

Marie-Josée, vous êtes l’auteure de sept livres, dont le best-seller Dieu s’en moque. D’où vous est venue l’inspiration de ce nouveau livre?

J’aime bien dire qu’un livre est une création qui a sa propre façon de se manifester à travers un auteur. Je revenais tout juste d’une retraite spirituelle de sept jours et je me suis levée un matin avec la seule idée d’écrire. Dès que je me suis assise à mon clavier, les mots ont monté du plus profond de moi. Mes doigts allaient si vite que j’avais de la difficulté à comprendre le sens de ce que j’écrivais. Moi qui aime choisir minutieusement chaque mot, là c’était impossible. C’était une poussée si forte, un peu comme un accouchement et je n’avais pas le temps de réfléchir. J’ai écrit Rendez-vous avec l’Infini? en quatre semaines. Ce livre est pour tous ceux et celles qui se questionnent sur le sens de leur vie, de la Vie et il est le plus intime, le plus audacieux des livres que j’ai écrits!

Depuis l’âge de 15 ans, vous poursuivez une quête de bonheur qui a connu ses hauts et ses bas. Aujourd’hui, de quoi est-il fait, votre bonheur?

À 47 ans, je suis en pleine crise du mi-temps de la vie, ça ne me gêne pas de le dire. Je suis à revoir le sens de tout ce que je suis, de tout ce que je fais, de tout ce qui m’entoure. Longtemps, j’ai vu le bonheur comme une pente montante que l’on gravit dans le but d’atteindre le sommet. Vous savez, cette pensée inconsciente qu’un jour, on aura atteint notre idéal, quel qu’il soit. Maintenant, je perçois le bonheur, la réalisation de soi, le bien-être comme un cercle de danse où le mouvement est essentiel pour faire jaillir de la beauté. Chaque événement, chaque situation, chaque relation m’apparaît comme un pas de danse plutôt que comme une enjambée ou un obstacle vers le zénith. Mon bonheur repose dans le fait de danser avec tout ce qui est là, en ayant la foi que le mouvement ouvre sur de nouvelles possibilités.

Ado tourmentée, vous avez entrepris un parcours des plus atypiques qui vous a conduite à aller vivre en communauté religieuse de l’âge de 22 à 28 ans. À quel point cette expérience unique a-t-elle été déterminante pour vous et que vous a-t-elle amené?

Je crois que ce passage était essentiel pour l’assoiffée d’Absolu que je suis. Cette expérience m’a appris beaucoup de choses sur le développement spirituel de l’être humain. J’y ai vécu de puissants moments sous le signe de l’amour, de la charité et de la compassion, mais j’ai aussi souffert de me retrouver coincée dans un carcan de croyances et de dogmes. Voilà pourquoi je propose, dans mes livres et mes conférences, une vision ouverte de la spiritualité où il est possible de tout remettre en question. Car on peut être spirituel sans appartenir à une religion, à une philosophie spécifique. Les croyances m’importent peu. Ce qui m’intéresse, ce sont les expériences spirituelles que nous vivons et qui nous transforment!

À l’âge de 32 ans, vous avez décidé de cesser de craindre votre lumière et votre potentiel. Quel fut l’élément catalyseur qui a marqué le début de cette nouvelle vie?

Un jour, j’ai entendu cet extrait d’un puissant texte de l’écrivaine américaine Marianne Williamson: «Notre peur la plus profonde n’est pas d’être inapte, notre peur la plus profonde est d’avoir un pouvoir extrêmement puissant. C’est notre lumière et non notre noirceur qui nous effraie le plus!» J’ai vécu une expérience spirituelle à travers ces mots. J’ai compris que nous étions tous faits pour briller et que notre lumière est essentielle à ce monde. À partir de ce moment, j’ai entrepris un long périple pour apprendre à mieux me connaître afin de découvrir et de laisser émerger ma lumière intérieure.

Comment décrivez-vous votre quête spirituelle?

Ma quête spirituelle est une grande quête d’Amour. Comment aimer? Comment me laisser aimer? Comment me connaître en tant qu’Amour? Comment reconnaître les autres en tant qu’Amour? Comment connecter à la source de l’Amour? Comment entrer en relation dans un esprit d’Amour? Comment faire en sorte que l’Amour ne soit pas oublié? Au soir de ma vie, une seule question me hantera: ai-je suffisamment aimé..?

Dans ce nouveau livre, vous tentez de lever le voile sur les préjugés entourant la spiritualité. Quels commentaires vous reviennent-ils le plus souvent?

Le principal tabou vient souvent du fait que les gens confondent spiritualité et religion. Pour moi, la religion est un chemin, parmi tant d’autres, pour vivre notre spiritualité. Et la spiritualité, quant à elle, est un mouvement de notre être qui relève de l’Infini. Pendant des siècles, on a pensé que notre côté spirituel devait être au service de la religion alors que c’est l’inverse! La religion est au service de notre vie spirituelle si c’est ce que l’on choisit de vivre. À partir du moment où cette distinction est claire, les gens se rendent compte qu’ils sont bien plus spirituels qu’ils le croient.

Qu’est-ce qui a amené la femme d’affaires de l’époque (qui possédait son entreprise de Tupperware) à participer à la télé-réalité française Secret Story (un genre de Loft Story et Big Brother) en 2011?

Vous savez que j’ai refusé deux fois avant d’accepter? Il y a un moment, dans ce genre de décision, où l’on doit être vrai et authentique avec soi. Le fait est que j’aime ce type d’expérience où l’on est exposé au comportement humain, ça me fascine! Alors j’ai accepté pour l’expérience humaine, aussi simplement que ça. Bien que ça semble très superficiel, j’ai eu des conversations très profondes et sérieuses avec les jeunes de la maison. Mon plus grand constat a été que la génération des 15-25 ans est souvent une génération oubliée, à qui on ne parle pas suffisamment de leur potentiel, de leurs rêves, de leur lumière…

Vous êtes auteure, conférencière, coach en développement psychospirituel, en plus d’être une maman et une épouse comblée! Quel chapeau vous remplit le plus de fierté?

Sans contredit mon fils, tout ce qu’il est et tout ce qu’il devient dans son unicité. Je suis fascinée et impressionnée de le voir aller dans la splendeur de ses 13 ans. Il se déploie, il s’ouvre, il s’ancre dans sa propre personnalité, avec sa vision des choses, et ça me remplit de joie! C’est une relation comme pas une autre, un lien comme pas un autre. Mon conjoint et moi sommes très choyés que la Vie nous l’ait confié.

Vous avez compris que pour briller et réaliser ses rêves, il faut non seulement laisser entrer de la lumière, mais aussi accepter les parts de noirceur. Que souhaitez-vous aux lectrices qui vont lire Rendez-vous avec l’infini? Confessions d’une femme en quête spirituelle?

Je leur souhaite de plonger dans leur propre rendez-vous avec l’Infini. Vivre, c’est danser avec ce qui est beau et avec ce qui est moins beau. Une vie sans épreuve, sans difficulté, sans défi n’existe pas. Mais lorsque le cœur s’ouvre à Plus Grand, on peut voir jaillir des possibilités surprenantes même dans les parts de noirceur. Je leur souhaite de vivre un instant de Grâce, de Lumière et de Beauté!

Marie-Josée et Nancy Marcoux

Qu’est-ce qui s’en vient pour vous?

Je suis très excitée, car nous lançons sous peu un programme d’accompagnement spirituel en ligne avec Nancy Marcoux qui est coach en méditation pleine conscience. Bien des gens se sentent seuls dans leur cheminement et cherchent un enseignement hors des carcans, des dogmes. Il y en a aussi plusieurs qui, par manque de temps, n’arrivent pas à méditer autant qu’ils le souhaitent. Ce programme permettra aux gens d’alimenter quotidiennement leur vie spirituelle dans un esprit d’ouverture, et ce, grâce à une formule clé en main. Pour en savoir plus, c’est par ici!

Rendez-vous avec l’infini? Confessions d’une femme en quête spirituelle, qui paraît aux Éditions Québec Amérique, est disponible dès maintenant en ligne (24,95$) et en librairie.

À lire aussi:

Les trésors à découvrir sur les îles grecques d’Amorgos et Folégandros

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Marie-Josée Arel: Confessions d’une femme en quête spirituelle!