logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest
Crédit: Giovanni Solis

La femme qui a donné des ailes à 2020

Je suis certaine que vous avez entendu parler du mouvement Black Lives Matter , mais avez-vous déjà entendu parler de ses trois fondatrices? À l’origine de Black Lives Matter Network se trouvent 3 femmes noires, Patrisse Cullors, Alicia Garza et Opal Tometi. En 2013, lorsque George Zimmerman a été acquitté des accusations de meurtre qui pesaient contre lui dans l’affaire Trayvon Martin, la réaction d’Alicia Garza sur Facebook est devenue virale.

“Black people. I love you. I love us. Our lives matter. Black Lives Matter.” (Les Noirs, je vous aime. Nos vies comptent. Les vies des Noirs comptent).

Patrisse Cullors a commenté le mot-clic #Blacklivesmatter. Opal Tometi a contacté Alicia Garza et les trois femmes ont commencé ce qui est aujourd’hui devenu un mouvement mondial.

On affirme que Patrisse, Alicia et Opal ont entamé l’un des plus grands mouvements de l’histoire des États-Unis. Elles ont fait la une de plusieurs magazines dont le Time, le Rolling Stone et le Vogue britannique pour ne nommer que ceux-là. Elles ont fait la manchette partout sur la planète. Selon Wikipedia, le mot-clic #Blacklivesmatter a été tweeté 47 millions de fois.

L’une des cofondatrices du mouvement, Patrisse Cullors, a été invitée à lancer C2 Montréal ce matin. Elle a confié qu’elle et ses comparses ont toujours souhaité que Black Lives Matter dépasse les frontières des États-Unis et devienne un mouvement international. Elle a reconnu que Black Lives Matter a fait « basculer l’ensemble de la culture ».

La mission de Black Lives Matter est de faire cesser l’incarcération excessive des Noirs et les interventions policières excessives auprès d’eux. On veut que les forces policières armées arrêtent de mutiler et de tuer les Noirs et d’abuser d’eux. On se bat aussi pour que les Noirs partout dans le monde ait accès à de la nourriture, à des soins de santé, à un logement et à de l’eau. Patrisse a raconté que leur objectif n’a jamais été d’être sous les projecteurs, mais plutôt d’aider les communautés à bâtir leur force.

Patrisse a commencé à travailler comme organisatrice et artiste il y a 20 ans de cela. Témoin du traitement de sa famille et de sa communauté par les policiers, elle a décidé que sa mission de vie serait de combattre les incarcérations massives et les interventions policières excessives.

À l’âge de 19 ans, son frère et premier meilleur ami, Monte, a reçu un diagnostic de trouble schizo-affectif et de bipolarité alors qu’il était en prison. Il aurait dû être hospitalisé, mais il a plutôt a été brutalisé par la police.

Un peu plus tôt cette année, dans une lettre particulièrement émouvante à Monte, Patrisse a créé une pièce artistique intitulée A Prayer to Iyami. Elle a porté des ailes de 20 lb confectionnées à partir des vêtements de son frère pour symboliser sa bataille d’une durée de 20 ans afin qu’il puisse recevoir les soins dont il a besoin. Il est actuellement et enfin sous traitement.

Patrisse a confié au magazine Rolling Stone:

“Je voulais vraiment une paire d’ailes qui auraient l’air magiques, s’inscrivant dans l’affrofuturisme et l’affro-surréalisme. Il était important pour moi de nommer les blessures que j’ai subies et l’expérience vécue par ma famille sans aucun mot, juste en image.  Et aussi de situer cette conversation sur la santé, le bien-être, la beauté et ce que nous méritons avec comme toile de fond tellement de souffrance et de désespoir. Les ailes sont un visuel transformateur. Elles rappellent, spécialement aux humains, que nous avons la capacité de nous transformer ainsi que les sociétés d’où nous venons. Et le poids des ailes, le fait d’avoir les vêtements de mon frère sur le dos, le fait d’avoir supporté ce poids pendant près de 21 années au cours desquelles il a souffert, et la négligence du comté, et leur incapacité à vraiment prendre soin de lui. Je porte tout cela depuis mon enfance.”

On a demandé à Patrisse de définir l’intersectionnalité. Il est important de mentionner que Patrisse est une femme noire et queer et donc qu’elle ne doit pas être considérée comme une seule entité, mais bien « plusieurs entités opprimées ». Le mouvement Black Lives Matter « n’est pas concentré sur les organes génitaux » et « défie la transphobie ».

Black Lives Matter a utilisé les réseaux sociaux pour inciter un changement de culture. Patrisse a dit: “Nous n’avions pas de siège à la table” et donc les médias sociaux ont été un outil important pour diffuser leur message.

Patrisse vient tout juste de signer un contrat de deux ans avec Warner Brothers Television « pour travailler sur quelques projets ». Elle racontera l’histoire de l’organisation Black Lives Matter organisation et pourra donner une voix aux « créateurs noirs qui ont été laissés à la porte de l’industrie ». Cela lui donnera l’occasion d’ouvrir plus de portes « pour elle-même et les autres ».

Patrisse a maintenant non seulement un siège à la table, mais la voix pour décider qui s’assoit à côté d’elle.

La femme qui a donné des ailes à 2020