logo youtubelogo vimeologo twitterlogo rss logo instagram logo fb simplezoom 2heart 2minimal leftminimal rightcheck boldemail 84ic local printshop 24px launch 11 cart simple button playapple logo spotifylogo linkedinmirror cloud download 95logo pinterest

Mitsou et Léa: une deuxième saison qui bouscule les perceptions et fait vivre des émotions

Je peux vous avouer que j’ai toujours aimé mon travail, mais franchement, je n’ai jamais autant tripé à me rendre «au bureau» ou plutôt sur un plateau de tournage que pour la série Mitsou et Léa qui débute sa deuxième saison cet automne sur Moietcie.

J’ai rencontré des perles rares, des bijoux de femmes qui ont bousculé mes perceptions et confronté mes valeurs. Chaque fois, je sautais à pieds joints dans leur univers et j’espère sincèrement que vous ferez de même en nous regardant!

Plus aucun sujet n’est tabou pour cette saison 2

Si vous ouvrez votre téléviseur au bon moment, vous vous mettrez en quelques secondes à ma place ou à celle de Léa. Vous irez comme nous l’avons fait à la rencontre de l’une des vingt femmes que nous avons interviewées. Vous serez peut-être choqué ou au contraire, l’une de ces histoires résonnera avec la vôtre. En bref, cette série ne vous laissera pas indifférent: escorte, libertine, sans domicile fixe, déchétariste, danseuse nue, youtubeuse, toxicomane ou anorexique, ces femmes uniques nous ont sorties de notre zone de confort et nous vous promettons des émotions fortes (car nous en avons vécu aussi!).

Deux réalités reliées par le même thème

À chaque épisode, la caméra se tourne vers deux réalités opposées, mais reliées par un même thème. À l’extrême l’un de l’autre, les deux témoignages s’entrecroiseront au montage pour devenir un récit riche et puissant qui change les perceptions. Vous voulez des exemples?

LE SEXE SANS TABOU

La sexualité est encore un sujet tabou dans notre société et c’est ce qui nous a poussées à rencontrer deux femmes qui la vivent sans culpabilité. J’ai découvert l’univers libertin de Pascale, une «sexploratrice-échangiste-libertine» qui vit sa sexualité à 100 miles à l’heure, mais dans une notion de plaisir et de «loisir» tandis que Léa a rencontré Ève, une prostituée indépendante pour qui la sexualité est un revenu. Souvenir mémorable: j’ai suivi Pascale dans un club échangiste et Léa s’est fait attacher par Ève, une prostituée fort sympathique et pas barrée pour deux sous !

Épingler

DÉPENDANTES

J’ai découvert Ariane, une jeune femme anorexique en rémission. À 25 ans, elle a déjà vécu une décennie de troubles alimentaires tandis que Léa a rencontré Sandie, une alcoolique sobre depuis quelques semaines seulement au moment du tournage. Ces deux femmes tentent de vaincre leurs démons et de contrôler leur dépendance. Moment fort: Ariane qui m’explique qu’elle avait demandé à sa maman de mettre un cadenas sur le frigo pour ne plus subir ses pulsions boulimiques.

Épingler

SÉDUCTRICES

Léa a accompagné une danseuse nue/porn star dans les coulisses de son spectacle pendant que je rencontrais Noémie Dufresne, une youtubeuse qui est la 3e Québécoise avec le plus de fans Facebook (1,2 m) derrière Céline et Eugénie Bouchard qui a tenté de me faire croire à son monde d’illusions. Moment fort: quand je réalise que le (faux) condo qu’elle affiche comme étant sa demeure a des garde-robes vides et qu’il n’y aucune nourriture dans le frigo.

Épingler

EN MARGE

J’ai quêté dans la rue avec une jeune femme qui refuse complètement de vivre en société tandis que Léa s’est retrouvée littéralement dans les poubelles de Montréal avec une déchétariste.

Épingler

FACE AU CANCER

Léa a accompagné une jeune mère de famille dans la trentaine qui a reçu un diagnostic de cancer du sein juste après avoir accouché tandis que j’ai assisté à la reconstruction mammaire d’une survivante du cancer du sein grâce à une médecin formidable qui m’a ouvert les portes de sa salle d’op et de son intimité. Moment fort: toutes les secondes que nous avons passées avec elles!

AUSSI:

– Léa a accompagné une Montréalaise dans ses démarches d’immigration pour faire venir son chum de la République dominicaine dans l’épisode L’amour à tout prix.

-Je suis allée sur scène et dans les coulisses du spectacle de Céline avec sa choriste Élise Duguay, je me suis entretenue avec une aveugle qui fait de la peinture et de la moto! (LÀ, j’ai vraiment saisi l’importance de l’application Siri sur les iPhone) et j’ai passé une journée avec une soeur cloitrée de 39 ans.

UNE DEUXIÈME SAISON ENCORE MEILLEURE!

Ces femmes ont une réalité qui dérange et qui amènera à vous questionner. Mitsou et Léa est la série qui change les perceptions et c’est plus vrai que jamais!

Nous vous proposons

Mitsou et Léa: une deuxième saison qui bouscule les perceptions et fait vivre des émotions